QuoteMachine lève un tour de table de 1 million de dollars pour alimenter la croissance de sa solution de gestion de la relation client


Dirigée par deux anciens chefs de file des produits Lightspeed, la start-up montréalaise QuoteMachine a levé 1 million de dollars canadiens en financement d’amorçage alors que l’éditeur de logiciels cherche à aider les marchands numériques à établir des relations plus durables avec leurs clients.

Le tour était dirigé par Telegraph Hill Capital (THCAP). Le fonds MLA48 III de Maple Leaf Angels, Real Ventures et d’autres investisseurs providentiels individuels ont également participé.

QuoteMachine veut devenir la plate-forme CRM de choix pour les grands détaillants.

Fondée en 2018, QuoteMachine veut devenir la plateforme de gestion de la relation client (CRM) de choix pour les grands détaillants. La solution de l’entreprise s’intègre à Lightspeed et Shopify.

Le co-fondateur et PDG de QuoteMachine, JD Rocheteau, a déclaré à BetaKit que maintenant «c’est le bon moment» pour évoluer. La startup prévoit d’utiliser le nouveau financement pour doubler la taille de son équipe et construire de nouveaux partenariats et intégrations avec des plates-formes logicielles de vente au détail clés.

«Nous investissons également dans le développement de produits pour garder une longueur d’avance sur les tendances de la vente au détail comme les achats en ligne et en magasin sur rendez-vous, le chat en ligne avec les vendeurs ou la vente sur les réseaux sociaux», a déclaré Rocheteau.

Les co-fondateurs de QuoteMachine sont tous deux des anciens de Lightspeed: Rocheteau a été ingénieur logiciel et chef de produit, tandis que le CTO Jonathan Muschalle a travaillé comme architecte logiciel et directeur du développement.

Partant de la conviction que le commerce numérique doit se concentrer sur les transactions anonymes vers des relations plus profondes, les solutions multi-niveaux basées sur les abonnements de la société permettent aux détaillants de proposer des expériences de vente numériques personnalisées et de convertir les conversations en magasin en ventes en ligne.

CONNEXES: Après avoir amorcé son chemin vers la rentabilité, Maropost acquiert Neto pour 58 millions de dollars canadiens

«Comme de plus en plus d’acheteurs sont préoccupés par les achats axés sur la valeur, il y a une demande accrue d’information sur l’histoire des produits», a déclaré Rocheteau. «À qui achetez-vous? Comment cela a-t-il été fabriqué? Que contient-il? Les consommateurs n’achètent plus seulement des produits, ils achètent des histoires. Nous permettons aux détaillants de partager ces histoires et leur expertise de manière très humaine. »

Varun Dalal, directeur de THCAP, a déclaré que QuoteMachine s’adresse à un marché «actuellement mal desservi par le commerce électronique». Selon Dalal, «non seulement [QuoteMachine] permettent aux entreprises vendant des produits personnalisables de mettre en ligne leurs interactions depuis le show-room, mais cela donne également aux clients la possibilité de visiter un magasin – voir et découvrir les articles qu’ils souhaitent acheter – et de poursuivre la conversation avec un expert depuis leur smartphone ou ordinateurs, ce qui se traduit par une augmentation significative des ventes de ces entreprises. »

Rocheteau a déclaré que QuoteMachine a permis aux détaillants des secteurs verticaux qui subissaient une demande pendant le COVID-19, tels que la quincaillerie pour la maison, les magasins de meubles et les spécialistes des sports de plein air, d’opérer en ligne «sans compromettre la fourniture du meilleur service client».

Au milieu de la pandémie, QuoteMachine a commencé à travailler avec certains de ses clients pour développer des flux de travail sans contact. Pour les magasins de vélos, il a développé un système dans lequel les clients déposaient leurs vélos devant le magasin pour réparation et «s’occupaient de la conversation en ligne».

QuoteMachine affirme que les plates-formes logicielles avec lesquelles elle s’est associée ont vu une augmentation de 30% des revenus bruts de leurs marchands. Au cours des six derniers mois, Rocheteau a déclaré que l’activité de la startup avait connu une croissance de 20%, d’un mois à l’autre.

CONNEXES: Heyday AI lève une extension d’amorçage de 6,5 millions de dollars canadiens pour offrir son logiciel de chatbot à plus de détaillants

En développant son équipe produit, QuoteMachine vise à étendre les canaux de communication de sa plate-forme «afin que les vendeurs puissent interagir avec les clients via le chat en ligne, les applications de messagerie et la vidéo, et également adopter les nouvelles tendances post-Covid telles que les achats sur rendez-vous et le ramassage en magasin. « 

L’année dernière, la startup a participé à l’accélérateur FounderFuel de Real Ventures, qui a été hébergé virtuellement en raison du COVID-19. Katy Yam, directrice générale de FounderFuel, a qualifié l’entreprise de «changeur de jeu pour les détaillants locaux».

«La réalité est que les détaillants indépendants fournissent souvent une expertise décisionnelle critique pour les produits coûteux ou complexes, pour perdre cette vente au profit d’un détaillant en ligne une fois que le client a quitté son magasin», a déclaré Yam, qui a ajouté que QuoteMachine donne à ces détaillants le les outils dont ils ont besoin pour «convertir leur expertise en ventes».

En fin de compte, QuoteMachine veut aider les commerçants à se connecter «sans perdre leur identité et la touche humaine qui fait partie intégrante de leur entreprise».

Environ 70 pour cent des utilisateurs de QuoteMachine sont basés aux États-Unis, tandis que 20 pour cent sont canadiens. Désormais, la startup a pour objectif de s’étendre en Australie et en Europe.

Pour atteindre ces objectifs, QuoteMachine recrute actuellement dans chaque fonction, avec des plans pour ajouter au moins neuf personnes supplémentaires à son équipe au cours de la prochaine année.

Photo gracieuseté de QuoteMachine

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires