Quatre fonds d’investissement sont en discutions avec Toshiba pour sa nouvelle stratégie.

Selon trois personnes proches du dossier, Toshiba (T : 6 502) négocie avec au moins quatre sociétés d’investissement privées sur la nouvelle stratégie du groupe.

Quatre entreprises auraient été sollicitées.

Selon des sources, des sociétés telles que KKR (NYSE : KKR)Blackstone, Bain Capital et Canadian Brookfield sont toutes en contact avec Toshiba et son comité d’examen stratégique.

à lire aussi : UMG : prévision d’une croissance de plus de 10 % cette année à changes constants.

Bien que le processus ne vise pas à déboucher sur une offre d’acquisition de l’ensemble du groupe ou de certains de ses actifs, il a indiqué que Toshiba négocie avec des acheteurs potentiels depuis que les actionnaires ont destitué le président dans le contexte d’un scandale en juin de l’année dernière.

La destitution du président a incité le groupe à procéder à une revue complète de ses actifs et à rencontrer des investisseurs potentiels sur les aspects stratégiques et financiers.

La société japonaise a déclaré dans un communiqué que :

« Comme annoncé, le comité d’examen stratégique de Toshiba envisage et discute d’un large éventail d’initiatives ».

Toshiba, qui a une valeur marchande d’environ 19 milliards de dollars (16 milliards d’euros) mercredi, a noté :

« Prévois de présenter les progrès lorsque nous annoncerons notre nouveau plan commercial en octobre ».

Les porte-parole de Bain, Blackstone et KKR ont refusé de commenter l’affaire, et Brookfield n’a pas tout de suite répondu à une requête d’explication.

Le PDG de Toshiba, Satoshi Tsunakawa, a fait une déclaration ce mois-ci que la société était ouvert aux offres de rachat, même s’il n’a reçu aucune offre depuis celle rejeté de CVC Capital Partners estimé à 20 milliards de dollars.

Le PDG Nobuaki Kurumatani à démissionner en avril de l’année dernière à cause de la controverse entourant la proposition.

Dialogue officiellement engagé.

Dans un briefing sur les résultats, plus tôt, ce mois-ci, le directeur général de Toshiba, Satoshi Tsunagawa, a déclaré que la société est :

« activement engagée dans un dialogue non seulement avec les actionnaires, mais également avec les investisseurs financiers et stratégiques ».

Bain, Brookfield et KKR ont déjà par le passé évalué la proposition de privatisation potentielle de Toshiba. Le groupe a par la suite annoncé que le commerce coté prévoit :

« Structure de capital adaptée à l’augmentation de la valeur ajoutée à long terme ».

La décision de Toshiba de passer à des fonds de capital-investissement a dérouté certains investisseurs, qui se sont demandés pourquoi la société n’avait pas lancé de processus formel pour obtenir des offres.

à lire aussi : Au premier trimestre, les chiffres d’affaire et les bénéfices de NetApp dépassent les prévisions.

En juin de cette année, une enquête a conclu que Toshiba coopère avec le ministère japonais du Commerce pour empêcher les investisseurs de gagner en emprise lors de l’assemblée générale des actionnaires de l’année dernière, une conclusion qui avait mis la direction de Japan Inc à l’honneur.

Les produits de Toshiba vont des escaliers mécaniques aux égouts. C’est toujours l’un des rares fabricants de réacteurs nucléaires au Japon et il fabrique aussi des équipements de défense, de sorte que toute vente de la société réclame l’aval de l’état.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des