Le pétrole s’apprête à enregistrer une hausse hebdomadaire record en 2021 malgré l’incendie du Golf du Mexique.

Les prix du pétrole brut ont augmenté le deuxième jour après une courte pause et se préparent à boucler la semaine record de 2021. Cela est porté par un regain d’optimisme quant aux perturbations de la demande et de l’offre dans le golfe du Mexique.

Un rebond sur le prix du pétrole malgré l’œil du feu au Golf du Mexique

Vers 9h40 GMT, le pétrole brut Brent de la mer du Nord livré en octobre, était évalué à 71,91 $ US à Londres, soit 1,18% de plus que le cours de clôture de jeudi 26 août.

Le baril américain WTI à New-York, a progressé de 1,45% à 68,40 dollars US au cours du même mois.

En effet, les 2 contrats de référence des 2 côtés de l’Atlantique ont augmenté de plus de 10 % en une semaine, ce qui correspond à la performance du pétrole brut WTI (septembre 2020) et du pétrole brut Brent (juin 2020) au cours de l’année écoulée.

Un analyste de Commerzbank, Carsten Fritsch, a déclaré : « L’apaisement des inquiétudes concernant la demande a donné du tonus aux prix du pétrole en début de semaine et les pannes d’approvisionnement au Mexique ont ensuite apporté leur contribution ».

Un incendie nommé l’œil de feu s’est déclaré dimanche sur une plate-forme pétrolière dans le golfe du Mexique, obligeant le groupe Pemex à cesser d’exploiter 125 puits de pétrole dans la région.

à lire également : Quatre fonds d’investissement sont en discutions avec Toshiba pour sa nouvelle stratégie.

Ku-Maloob-Zaap, la zone où l’accident s’est produit, est l’un des champs pétrolifères les plus productifs de Pemex. Il représente 40 % de la production totale de l’entreprise, soit plus de 700 000 barils de pétrole par jour. Pemex a maintenant près de 114 milliards de dollars de dettes, la plus grosse dette des grandes compagnies pétrolières.

Le patron de Pemex a annoncé que c’était revenu à la normale vers le 30 août.

Cependant, la production dans le golfe du Mexique pourrait également être affectée par le 9e événement climatique de cette saison nommé Ida.

Fritscha rapporté que du côté américain du Golfe, en raison de la tempête, « plusieurs compagnies pétrolières ont commencé à se retirer de leurs plates-formes et à suspendre la production ».

Des événements incontournables toucheront les prix sur le marché.

Les investisseurs seront également attentifs au discours de Jerome Powell, président de la Banque centrale américaine (Réserve fédérale), lors du Symposium de Jackson Hole plus tard dans la journée (14h00 GMT). Des changements dans le ton de la politique monétaire américaine peuvent affecter le prix du dollar américain et déclencher une réaction au prix du pétrole coté en dollars américains.

Mais l’événement phare du marché se tiendra mercredi prochain, le 1er septembre, lors de la conférence OPEP+, qui est un cartel composé de membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de 10 alliés.

Le groupe doit évaluer sa politique actuelle décidée le 18 juillet, qui est de continuer à augmenter modérément la production après avoir fortement réduit la production l’an dernier pour compenser la baisse de la demande et des prix.

En rapport : Production pétrolière, les Etats-Unis demandent un surplus à OPEP+.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers