Pourquoi l’action Apple est-elle si bon marché à terme?



Où est le blâme? Ventes de technologie, inflation et plus encore

Les résultats d’Apple pour le deuxième trimestre de l’exercice 2021 ont montré une croissance des revenus de 54 millions de dollars. Cependant, la production connaît des revers dus à la pénurie de semi-conducteurs. Apple aura probablement du mal à répondre à la demande l’année prochaine, ce qui pourrait freiner la croissance. Cela pourrait être un signal d’alarme pour les investisseurs de croissance.

Les actions technologiques ont été une cible majeure pour les ventes au cours du deuxième trimestre. Les actions qui subissent le plus d’impact sont en grande partie celles qui ont prospéré pendant les affres de la pandémie COVID-19, Apple y compris.

L’article continue sous la publicité

Le composite Nasdaq, très technologique, est plus volatil depuis janvier. Il a connu une correction légitime et trois autres baisses marquées au cours de cette période.

Ensuite, il y a les craintes d’inflation, qui provoquent des réactions angoissantes chez les investisseurs technologiques. Pendant la reprise économique, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente à un rythme plus rapide que la normale, ce qui fait chuter la valeur du dollar. Ce sentiment du marché met des actions comme Apple dans la ligne de mire.

L’article continue sous la publicité

Une prévision pour l’action Apple (AAPL)

L’investisseur de valeur Warren Buffett est toujours fort sur l’action Apple, ce qui suggère que le titre a plus de poids que la capitalisation boursière actuelle ne lui en donne le crédit. En fait, Apple est dans l’ensemble la plus grande position de Berkshire Hathaway.

Les prévisions à 12 mois des analystes vont de 125 $ (ce qui représenterait une baisse de 1,3%) à 185 $ (une augmentation de 46%). La prévision médiane est de 160 $, ce qui représenterait toujours une augmentation de 26,3% par rapport à la valeur marchande actuelle.

L’article continue sous la publicité

Les analystes sont en fort consensus sur le fait qu’Apple est un achat, surtout compte tenu de la correction YTD. Cette baisse aide les investisseurs à aggraver leur position ou même à réduire leur base de coûts s’ils le souhaitent. Le réinvestissement automatique des dividendes de rendement de 0,7% ne fait que renforcer les rendements à long terme.

Dans l’ensemble, Apple a beaucoup à offrir à un portefeuille d’horizons temporels variés. Si quoi que ce soit, cette «accessibilité» en fait un bon moment pour adhérer.



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires