Novalis clôture un fonds de 25 millions d’euros pour investir dans des start-ups medtech et biotech


L’investisseur belge de capital-risque a fermé son deuxième fonds, le Novalis Biotech Acceleration Fund.

La société de capital-risque Novalis, qui amorce des sociétés de biotechnologie et des sciences de la vie, investira son dernier fonds de 25 millions d’euros dans des start-ups medtech et biotech développant des technologies de la santé.

Les start-ups qui bénéficieront du financement incluent celles qui travaillent dans les domaines de la génomique, de la bioinformatique, de la recherche sur les médicaments, des outils de fabrication, du diagnostic et des médicaments personnalisés.

Les nouveaux investisseurs et les anciens ont participé à la levée de fonds. La deuxième base d’investisseurs du fonds comprend des investisseurs institutionnels, tels que Participatie Maatschappij Vlaanderen (PMV), des family offices et des particuliers fortunés.

Le premier fonds de Novalis a été créé en septembre 2018 et s’élevait à 4 millions d’euros, qui a été déployé dans huit sociétés, principalement en Belgique, au Luxembourg et aux Pays-Bas.

Jan Alexander, responsable des investissements de fonds chez PMV, a ajouté : « Avec son premier fonds, Novalis a prouvé qu’il pouvait créer de la valeur grâce à son style entrepreneurial pratique et à ses connaissances technologiques approfondies. Nous sommes convaincus qu’avec le Novalis Biotech Acceleration Fund, ils continueront à soutenir l’innovation et la valorisation de la technologie dans l’écosystème entrepreneurial de la région flamande.

Soutenir la Silicon Republic

La société investit généralement tôt et se concentre sur des idées à faible capitalisation, où de petits investissements peuvent créer une valeur significative à l’aide de logiciels, de propriété intellectuelle, d’outils et d’autres technologies habilitantes qui peuvent transformer les soins de santé.

Le co-fondateur de Novalis, Jan Van den Berghe, a déclaré : « Notre succès avec le premier fonds a été récompensé par l’engagement des investisseurs à augmenter considérablement la taille du fonds d’accélération biotechnologique et à offrir la flexibilité nécessaire pour des investissements individuels plus importants en cas de besoin. »

L’autre co-fondateur de la société, Wim Van Criekinge, a commenté : « Aujourd’hui plus que jamais, la capacité d’une technologie innovante à apporter une réponse à nos besoins croissants en matière de soins de santé suscite un vif intérêt. Nous pensons que les technologies habilitantes que nous identifions et soutenons au début de leur développement répondront à ces besoins croissants. »

Novalis a déclaré qu’il continuerait à tirer parti de son solide réseau dans la région du Benelux et prévoyait d’étendre davantage ses investissements à travers l’Europe occidentale et les États-Unis.

Pour le moment, les investissements du deuxième fonds de la société seront répartis entre des projets d’incubation à un stade précoce et des projets d’accélération à un stade ultérieur.

Kjell Mortier, gestionnaire de fonds du deuxième fonds de Novalis, a déclaré que la stratégie d’investissement s’efforcerait de fournir un « soutien pratique » et les « bases scientifiques et commerciales solides nécessaires pour permettre aux entreprises en démarrage de se développer et de réussir ».

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires