Nouvelle mesure des autorités de réglementation des valeurs mobilières de l’Alberta et de la Saskatchewan visant à accroître le potentiel d’investissement des startups


Les organismes de réglementation des valeurs mobilières de l’Alberta et de la Saskatchewan ont récemment adopté une nouvelle mesure conçue pour offrir un meilleur accès aux capitaux pour les entreprises et élargir les possibilités d’investissement pour les investisseurs de la région.

«Cette nouvelle exemption devrait élargir le bassin d’investisseurs potentiels dans les entreprises en démarrage.»

L’Alberta Securities Commission (ASC) et la Financial and Consumer Affairs Authority of Saskatchewan (FCAA) ont adopté une nouvelle dispense de prospectus qui permet aux investisseurs qui se certifient eux-mêmes d’avoir certaines connaissances financières et d’investissement d’investir aux côtés d’investisseurs accrédités.

«Ce nouvel outil de financement permettra aux investisseurs qui ont une formation financière ou d’investissement, de sorte qu’ils puissent apprécier les risques liés à l’investissement, d’investir aux côtés d’investisseurs accrédités», a déclaré Stan Magidson, président et chef de la direction de l’ASC.

«Cette nouvelle exemption devrait élargir le bassin d’investisseurs potentiels dans les entreprises en démarrage, mais avec des conditions conçues pour atténuer le risque», a ajouté Roger Sobotkiewicz, président et chef de la direction de la FCAA.

L’exemption est mise en œuvre sur une base pilote de trois ans. Il limite les investisseurs auto-certifiés à des investissements de 10 000 $ dans un seul émetteur et de 30 000 $ dans plusieurs entreprises, au cours d’une année civile. Les limites de placement ne s’appliqueront pas à un placement dans un émetteur inscrit à une bourse canadienne.

La nouvelle mesure est remarquable pour les écosystèmes de démarrage de l’Alberta et de la Saskatchewan.

En Alberta, le gouvernement provincial s’efforce d’attirer des entreprises technologiques mondiales et des investissements afin de renforcer l’écosystème technologique. Le secteur de la technologie de l’Alberta a connu une croissance ces dernières années. 2020 s’est avérée être une année record pour le capital de risque dans la province, la CVC déclarant 455 millions de dollars, soit le double du montant investi en 2019.

La Saskatchewan possède son propre écosystème technologique en plein essor. En 2019, la province a attiré environ 100 millions de dollars en capital de risque, selon la CVCA, ce qui représentait plus que les cinq années précédentes combinées. Alors que 2020 n’a rapporté que 65 millions de dollars, la province s’efforce toujours de développer son écosystème de démarrage. En 2018, la Saskatchewan Technology Startup Incentive (STSI) a été créée, devenant ainsi le crédit d’impôt à l’investissement providentiel le plus agressif de l’Ouest canadien.

Comme l’Alberta dernièrement, le gouvernement de la Saskatchewan a fait de la technologie un élément clé de sa stratégie, y compris un objectif de tripler la croissance du secteur technologique de la province d’ici 2030. À la suite d’un remaniement du ministre de l’Innovation en novembre, Jeremy Harrison, nouvellement nommé, a déclaré à BetaKit qu’il et le gouvernement de la Saskatchewan prévoit de continuer à donner la priorité au secteur, qualifiant les startups et les politiques d’innovation d ‘«extrêmement importantes» pour l’approche du gouvernement dans la croissance de l’économie provinciale.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires