Miovision acquiert Traffop pour étendre sa plateforme logicielle de gestion du trafic


La start-up de ville intelligente basée à Kitchener-Waterloo, Miovision, a acquis une autre société de logiciels de trafic Traffop pour un montant non divulgué.

L’accord marque la première acquisition de Miovision et permet à Miovision d’offrir une solution uniquement logicielle aux villes et villages qui souhaitent analyser les données de trafic sans avoir besoin d’installer immédiatement du matériel supplémentaire. Cela donne également aux clients de la startup plus d’options pour mesurer et gérer les intersections.

« Les feux de circulation peuvent fournir des données utiles, mais elles sont piégées à l’intersection ou verrouillées dans des systèmes de gestion centraux propriétaires. »
-Kurtis McBride, Miovision

Dans le cadre de l’acquisition, les employés de Traffop rejoindront Miovision et continueront à travailler à partir de leurs emplacements existants, tandis que les clients actuels de Traffop auront accès à l’équipe de support client de Miovision. Miovision a l’intention de continuer à développer la solution logicielle de Traffop dans le cadre de sa propre plate-forme cloud.

« Les feux de circulation existants peuvent fournir des données utiles, mais ils sont piégés à l’intersection ou verrouillés dans des systèmes de gestion centraux propriétaires », a déclaré Kurtis McBride, PDG et co-fondateur de Miovision. « De nombreuses municipalités et agences publiques recherchent une solution logicielle évolutive pour transformer les données de ces intersections en informations exploitables. »

Fondée en 2005, Miovision utilise une combinaison de vision par ordinateur, d’intelligence artificielle (IA) et d’analyses avancées pour aider les villes à gérer le trafic. L’entreprise, qui a lancé sa plateforme en 2017, vise à transformer la façon dont les réseaux de trafic sont actuellement gérés. La startup a des bureaux à Kitchener et Cologne, en Allemagne. À ce jour, Miovision affirme que ses systèmes ont compté plus de neuf milliards de véhicules dans le monde.

L’année dernière, Miovision a annoncé 120 millions de dollars canadiens dans un financement de série C pour accélérer la croissance de sa plateforme de trafic intelligent. Le tour a été mené par Telus Ventures et consistait en 100 millions de dollars de capitaux propres et 20 millions de dollars de dettes.

Traffop propose une solution logicielle basée sur le cloud qui mesure les performances du signal ou la fluidité du trafic à travers une intersection donnée. L’entreprise collecte ces données à partir de l’infrastructure de signalisation existante, ce qui permet aux ingénieurs de la circulation d’optimiser la synchronisation des signaux afin de réduire la congestion et d’améliorer la sécurité.

CONNEXES: Miovision lève 120 millions de dollars canadiens dirigés par Telus Ventures

« Faire partie de Miovision nous aidera à atteindre plus de clients potentiels et à créer un plus grand impact avec notre technologie », a déclaré Sasa Mitrovic, co-fondateur de Traffop. « Nous partageons le même objectif que Miovision – améliorer le trafic – et nous sommes ravis de la capacité de notre équipe combinée à fournir des produits de trafic de pointe. »

Mitrovic et son co-fondateur Niko Carrizo, ainsi que l’équipe technique de Traffop basée en Serbie, devraient rejoindre Miovision.

« Plus de choix signifie que plus de villes et de villages peuvent moderniser leurs feux de circulation et accéder aux données et aux informations nécessaires pour réduire les embouteillages », a déclaré Miovision, à propos de l’acquisition.

Image vedette du PDG et co-fondateur Kurtis McBride de Miovision

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires