Microsoft et AltaML parmi les partenaires du nouveau programme de formation des étudiants de l’Université de Waterloo


Microsoft Canada et la société d’apprentissage automatique AltaML font partie d’un groupe de partenaires qui participent actuellement à un programme de l’Université de Waterloo qui aide les étudiants à acquérir les compétences technologiques recherchées.

Les entreprises soutiennent une nouvelle option de stage que l’université offre aux étudiants coop de premier cycle, appelée Waterloo Experience (WE) Accelerate. Le programme à distance est destiné à aider les étudiants à développer des compétences recherchées grâce à des projets aux côtés de partenaires de l’industrie.

« L’IA n’est plus l’avenir ; cela fait partie de notre vie quotidienne et la maîtrise de l’IA sera de plus en plus nécessaire dans les emplois de tous les secteurs.

Les autres organisations participant au programme comprennent Deloitte, Manuvie, Velocity, Vidyard et D2L.

Microsoft Canada et AltaML dirigent le volet IA de WE Accelerate, dans le but d’aider à former la prochaine génération de leaders en IA au Canada.

Il existe six volets de WE Accelerate : conception centrée sur l’humain, intelligence artificielle Microsoft Azure, conception d’applications Web modernes, innovation, bootcamp numérique et formation Brightspace. WE Accelerate propose une expérience de 10 semaines où les étudiants travaillent en équipe pour s’attaquer à des projets réels fournis et évalués par des partenaires de l’industrie. Les étudiants reçoivent un crédit de stage et 1 000 $ après avoir participé au programme.

Le programme intervient alors que le besoin de travailleurs qualifiés continue de croître au Canada. Selon les statistiques de FedDev, il y a plus de 70 000 emplois ouverts dans les seuls secteurs technologiques de la région de Toronto et de Hamilton. La demande croissante de travailleurs qualifiés est également la façon dont le secteur technologique canadien a continué d’avoir une forte demande d’emplois alors même que le taux de chômage dans le pays était élevé au milieu de COVID-19. Un rapport de l’année dernière du Conseil économique de l’innovation (IEC) a révélé que les entreprises innovantes créent une part démesurée de nouveaux emplois et se développent à un rythme beaucoup plus rapide que l’économie globale. Cela a laissé un besoin sans cesse croissant de travailleurs hautement qualifiés provenant des établissements postsecondaires du Canada.

Les chercheurs en IA, les ingénieurs logiciels et les concepteurs sont particulièrement demandés. Cela survient également alors que les rapports révèlent que la capacité des universités et des collèges à répondre à la demande de compétences en IA est étirée.

« Souvent, les étudiants ne sont pas exposés à des projets d’IA du monde réel et à des ensembles de données avant, dans de nombreux cas, leur premier emploi », a déclaré Celia Wanderley, directrice de la clientèle chez AltaML. « Le programme WE Accelerate offre aux étudiants de leur première année coopérative dans plusieurs disciplines, pas seulement l’informatique, les mathématiques et l’ingénierie, l’opportunité de développer des compétences en IA et en affaires et techniques. L’IA n’est plus l’avenir ; cela fait partie de notre vie quotidienne et la maîtrise de l’IA sera de plus en plus nécessaire dans les emplois de tous les secteurs.

CONNEXES: Velocity déménagera dans une nouvelle maison dans le cadre de l’accord de l’Université de Waterloo et de la ville de Kitchener

AltaML travaille dans le cadre du flux d’intelligence artificielle Microsoft Azure, dirigeant un module de six semaines pour 80 étudiants. Les étudiants sont encadrés par des employés d’AltaML et ont la possibilité de sélectionner un projet industriel auquel participer. AltaML travaille avec Rogers Sports & Media, Intuit et Santé Canada sur des projets qui couvrent l’analyse du hockey à l’aide de la vision par ordinateur, la création d’un chatbot utilisant la conversation L’IA et l’exploration de forums publics numériques pour mesurer les sentiments à l’aide du traitement du langage naturel (NLP).

« La collaboration est au cœur de ce que nous faisons chez AltaML, et nous sommes ravis de nous associer à l’Université de Waterloo, réputée pour son apprentissage par l’expérience et ses programmes STEM, pour encadrer les équipes d’étudiants alors qu’elles abordent des cas d’utilisation de l’IA dans le monde réel. » a déclaré Nicole Janssen, co-fondatrice d’AltaML.

AltaML est une société de logiciels axée sur l’IA qui s’associe à des organisations pour co-développer des solutions. Les clients d’AltaML sont principalement des organisations au niveau de l’entreprise en pleine transformation numérique. AltaML développe également des produits logiciels d’IA qu’il prévoit de lancer sur les « grands marchés ». Plus tôt cette année, AltaML a nommé deux nouveaux membres d’équipe basés en Ontario alors que le cabinet cherche à étendre sa présence en Ontario et dans l’est de l’Amérique du Nord.

D’autres partenaires de l’industrie pour le volet WE Accelerate, comme Manuvie, aident les étudiants des programmes coopératifs à acquérir des compétences en développement d’applications Web. Le Velocity, connecté à l’Université de Waterloo, et son concept de pré-incubateur axé sur les étudiants, aident les étudiants à développer des idées et des projets innovants.

« Le programme Waterloo Experience (WE) Accelerate a été lancé comme un moyen innovant d’offrir une opportunité d’apprentissage intégré au travail de qualité unique », a déclaré à BetaKit Norah McRae, vice-rectrice associée de l’enseignement coopératif et expérientiel à l’Université de Waterloo. « Il offre également une alternative à un stage de travail coopératif traditionnel. Il offre une alternative solide à un stage de travail coopératif traditionnel en combinant le développement de compétences prêtes pour l’avenir, la formation et le travail de projet en équipe avec des partenaires de l’industrie. Il a été co-créé avec un groupe sélectionné d’employeurs qui offrent un développement de compétences pertinent et valorisé à nos étudiants.

L’université prévoit d’offrir à nouveau WE Accelerate au cours de la session d’automne.

Photo de Marvin Meyer sur Unsplash

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires