Magnet Forensics de Kitchener-Waterloo cherche à lever 90 millions de dollars canadiens en introduction en bourse


La start-up de Kitchener-Waterloo, Magnet Forensics, qui développe un logiciel d’enquête numérique pour les professionnels de la médecine légale, prévoit de lever 90 millions de dollars canadiens dans le cadre d’un premier appel public à l’épargne (PAPE) à la Bourse de Toronto (TSX).

La société a déposé son prospectus provisoire jeudi et prévoit de se négocier à la TSX sous le symbole «MAGT». La société prévoit de vendre entre 5 625 000 et 6 428 571 actions à un prix compris entre 14 $ et 16 $.

Magnet Forensics est l’une des nombreuses startups technologiques canadiennes qui se sont tournées vers les marchés publics au cours des derniers mois.

BMO Marchés des capitaux et Canaccord Genuity Corp. agissent à titre de preneurs fermes principaux et de teneurs de livre associés pour le PAPE. L’offre comprend également une option de surallocation qui, si elle était exercée en totalité, porterait le produit de la transaction à 103,5 millions de dollars.

Magnet Forensics a déclaré avoir l’intention d’utiliser le produit net de l’offre pour renforcer sa position financière et poursuivre ses stratégies de croissance.

Fondé en 2010, Magnet Forensics développe un logiciel d’enquête numérique qui acquiert, analyse et partage des preuves provenant d’ordinateurs, de smartphones, de tablettes et d’appareils liés à l’IoT. La startup affirme que son logiciel a été utilisé par plus de 4000 organismes d’application de la loi, gouvernementaux, militaires et corporatifs dans plus de 92 pays.

Selon Magnet Forensics, les preuves récupérées par les outils de la startup ont été utilisées pour soutenir les enquêtes sur la cybercriminalité, l’exploitation des enfants, le terrorisme, les conflits de ressources humaines, la fraude et le vol de propriété intellectuelle.

CONNEXES: Du pivot à l’introduction en bourse avec le roi de la pizza du Canada, le PDG de l’Assemblée générale, Ali Khan Lalani

Au cours des 10 dernières années, Magnet Forensics a franchi plusieurs étapes importantes. En 2017, la startup a acquis Sentinel Data, basée en Virginie, avec son équipe. L’année suivante, l’entreprise s’est associée à la Child Rescue Coalition afin de lutter contre l’exploitation des enfants.

Magnet Forensics est l’une des nombreuses startups technologiques canadiennes qui se sont tournées vers les marchés publics au cours des derniers mois. D’autres incluent la start-up SaaS Vendasta, la société FinTech Payfare, les sociétés de technologie de la santé Dialogue et Mednow, et les startups de commerce électronique General Assembly Pizza et KITS Eyecare. Thinkific a également déposé une demande de bourse à la TSX et a récemment évalué son introduction en bourse à 160 millions de dollars.

Au milieu de l’afflux de sociétés canadiennes introduites en bourse au cours de la dernière année, le marché s’est un peu émoussé avec une liquidation plus récente des actions de croissance qui aurait conduit des sociétés comme Vendasta à avoir du mal à vendre des actions.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

WTF est un CLO ? | PerformanceIN

Les solutions omnicanales ne sont pas un nouveau sujet dans le domaine du marketing d’affiliation, mais au moins une variété n’obtient pas le crédit qu’elle