L’US envisage une nouvelle règle fiscale sur Bitcoin et les crypto-monnaies qui peut rapporter 28 milliards de $ à l’Etat d’ici 10 ans.

L’accord d’infrastructure bipartite du Sénat vient d’être salué par le président Joe Biden ? En effet, l’accord comprend de nouvelles exigences en matière de déclaration fiscale pour les transactions de crypto-monnaie et d’actifs numériques.

La sénatrice Elizabeth Warren : un anti-crypto

Dans une interview avec CBNC le 28 juillet, la sénatrice Elizabeth Warren a réaffirmé sa déception face aux actifs numériques. Selon elle, toutes les sociétés de Bitcoin et de crypto-monnaie opérant aux États-Unis doivent respecter des règles communes :

“Je ne veux pas attendre que tout un tas de gens, tout un tas de petits investisseurs, tout un tas de petits traders soient complètement annihilés […] “Qui profite de l’absence de règles ? Ce sont les géants. Qui gagne quand il n’y a pas de policier en patrouille ? Ce sont les géants.”

à découvrir également : Polygon lance Polygon Studio, et fournira 100 millions de dollars US pour promouvoir l’écosystème de jeux blockchain.

Plus précisément, Warren n’attaque pas les monnaies numériques, mais les utilise pour abuser des investisseurs crédules. Il est difficile d’être en désaccord avec le sénateur sur ce point, car il est courant que des projets apparemment innovants soient de pures arnaques. Enfin, Elizabeth Warren espère imposer des taxes plus strictes sur les actifs numériques, surtout lorsque les riches les détiennent.

Les États-Unis s’apprêtent à imposer de nouvelles taxes sur le Bitcoin et les actifs numériques.

L’accord d’infrastructure bipartite du Sénat comprend de nouvelles exigences en matière de déclaration fiscale pour les transactions de crypto-monnaie et d’actifs numériques. Cela, même si les partisans de l’industrie à Washington ont averti que cela pourrait avoir de graves effets sur les industries émergentes.

Lire aussi : La crypto-monnaie de 1 milliard de dollars de Vitalik Buterin donnée à l’Inde a rencontré des difficultés, et ne vaudra que 400 millions de dollars.

Selon le projet d’accord examiné par MarketWatch, le projet de loi obligera toute personne fournissant régulièrement des services à effectuer des transferts d’actifs numériques à déclarer ces transactions à l’IRS, tout comme les agents de change doivent le faire. Il oblige également les entreprises à déclarer les transactions d’actifs numériques supérieures à 10 000 $.

Ces exigences permettront à l’IRS de recouvrer les arriérés en vertu de la loi, mais comme le gouvernement n’est pas au courant de ces transactions, il ne perçoit généralement pas d’impôts. Selon le résumé du plan du comité fiscal conjoint, ces changements rapporteront 28 milliards de dollars américains de revenus d’ici 10 ans.

Bonus : Moody’s abaisse la note du Salvador à cause de la loi Bitcoin(BTC).

Dans le cadre du plan de relance économique, le président Biden a formulé ce plan d’infrastructure à grande échelle. L’objectif ? C’est de favoriser la reprise économique en transformant les infrastructures existantes. Le projet comprend également la construction et la rénovation de ponts, de routes, de voies ferrées et la construction d’infrastructures vertes telles que des bornes de recharge pour véhicules électriques.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des