L’Ontario révèle une stratégie numérique planifiée depuis longtemps et prévoit de lancer une nouvelle autorité de gestion des données


Le gouvernement de l’Ontario a mis en place sa stratégie numérique et de données planifiée depuis longtemps, qui comprend des plans pour créer une nouvelle autorité provinciale des données.

«Bâtir un Ontario numérique» est l’aboutissement de plus de deux ans de consultations auprès des particuliers et des entreprises. La stratégie vient en réponse aux appels lancés au gouvernement pour clarifier et mettre davantage l’accent sur la protection de la vie privée des personnes, les droits relatifs aux données et la sécurité en ligne, et répond directement aux commentaires que la province a reçus de plus de 1 300 personnes et organisations.

La nouvelle stratégie est l’aboutissement de plus de deux ans de consultations publiques.

Le gouvernement de l’Ontario affirme que la stratégie, qui comprend plus de 24 initiatives, «rapproche la province de son statut de chef de file mondial dans le domaine du numérique».

L’autorité de données de l’Ontario sera chargée de créer l’infrastructure de données moderne nécessaire «pour soutenir la croissance économique et sociale», tout en veillant à ce que ces informations soient privées, anonymisées et stockées et traitées en toute sécurité. Pour atteindre ces objectifs, la province prévoit consulter le commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario tout au long du processus d’élaboration.

«Les gens s’attendent et méritent d’avoir accès à des programmes et services essentiels par voie numérique, à portée de main, avec une rapidité et une commodité sans précédent», a déclaré Peter Bethlenfalvy, ministre des Finances de l’Ontario et ministre responsable de la transformation numérique et des données. «C’est pourquoi notre gouvernement élargit rapidement l’accès aux options en ligne tout en préservant les services en personne, en investissant dans l’innovation et en exploitant la puissance de la technologie.

«Bâtir un Ontario numérique est notre plan pour assurer la sécurité des Ontariennes et des Ontariens en ligne, tout en mobilisant de nouvelles possibilités de croissance économique dans un monde plus connecté», a ajouté le ministre.

Selon la province, la nouvelle autorité chargée des données serait chargée de travailler avec des partenaires comme les organismes de recherche et les municipalités pour garantir que les entreprises et les administrations locales ont accès à des «sources de données sûres et fiables». L’Ontario a déclaré que cela comprendra de fournir aux propriétaires de petites entreprises plus d’informations sur les besoins de leur communauté locale et de fournir aux municipalités de meilleures données sur les marchés du travail de la province, ce qui, selon lui, a été demandé directement lors de son processus de consultation.

CONNEXES: Le budget de l’Ontario 2021 renforce l’engagement envers le ministère du Développement économique en mettant l’accent sur le rétablissement en cas de pandémie

En plus de l’hébergement des ensembles de données provinciaux en ligne, le gouvernement de l’Ontario a déclaré que l’autorité chargée des données dicterait «les règles de la route» concernant la façon dont elles sont évaluées, gérées et utilisées.

Dans le cadre de la stratégie numérique, la province élabore actuellement le premier cadre d’intelligence artificielle (IA) de l’Ontario, car il cherche à guider l’utilisation responsable, éthique et équitable de l’IA. Le gouvernement a l’intention de publier ce printemps des lignes directrices et des principes «bêta» pour le cadre.

L’Ontario a également fait état de son intention d’introduire une nouvelle identification numérique facultative émise par le gouvernement plus tard cette année, afin d’aider les particuliers et les entreprises à accéder plus facilement aux services en ligne.

Dans le cadre de sa stratégie, la province prévoit lancer un nouveau programme de boursiers en innovation numérique et de données qui vise à permettre aux experts du secteur de la technologie de l’Ontario de contribuer à la conception de l’avenir numérique de l’Ontario. Les boursiers seront sélectionnés parmi les «principales institutions technologiques» et travailleront dans les ministères et organismes provinciaux pour favoriser l’apprentissage numérique et des données.

L’Ontario a également l’intention de lancer une série de conseils de leadership en matière de données stratégiques composés d’experts de l’industrie, alors qu’il recherche des conseils spécifiques au secteur sur la façon d’exploiter et de réglementer efficacement les données.

CONNEXES: Pourquoi le gouvernement de l’Ontario n’aidera-t-il pas BookJane à vacciner la province?

Alanna Sokic, responsable de la pratique en Ontario pour le Conseil des innovateurs canadiens (CCI), a déclaré que CCI «salue les efforts du gouvernement pour devenir un chef de file dans l’économie mondiale axée sur les données». En particulier, Sokic a déclaré que CCI «applaudissait» les projets du gouvernement de lancer le programme de bourses en innovation des données et les conseils de leadership stratégique en matière de données.

«Des normes de données claires aideront également les entreprises innovantes et évolutives à développer et à aligner leurs technologies et leur permettront de travailler plus efficacement avec le gouvernement», a déclaré Sokic. «Une réglementation appropriée de l’économie des données peut créer une occasion pour les entreprises ontariennes de créer plus d’emplois et de richesse pour notre province.

La province prévoit également de lancer un nouveau site Web intitulé «Connaissez vos droits en matière de données», pour aider les Ontariens à mieux protéger leurs données personnelles, à réagir aux violations de leurs droits et à assurer leur sécurité en ligne. La province a déclaré que ce site Web, sur lequel elle commencera ses travaux cette année, fournira également aux entreprises des conseils sur la manière de «protéger les données des clients» et de répondre aux «principales exigences en matière de confidentialité et de sécurité».

«Une expérience numérique centrée sur le client est ce que méritent les Ontariennes et les entreprises occupées lorsqu’ils interagissent avec notre gouvernement», a déclaré Lisa Thompson, ministre du gouvernement et des Services aux consommateurs de l’Ontario. «Bâtir un Ontario numérique renforcera les pratiques dans l’ensemble de la fonction publique et placera l’Ontario en tête du peloton dans notre environnement opérationnel de plus en plus numérique.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires