Livescale lève 2,5 millions de dollars alors que la startup cherche à fournir l’épine dorsale vidéo pour le commerce électronique


La société montréalaise Livescale Technologies, dotée d’une plateforme permettant aux marques grand public d’organiser des événements de magasinage en direct, a levé 2,5 millions de dollars canadiens alors que la startup cherche à devenir l’épine dorsale vidéo du commerce électronique.

La pandémie COVID-19 a accéléré le marché du commerce expérientiel, alors que les marques cherchaient des moyens innovants de commercialiser leurs produits dans un monde éloigné.

Le tour a été mené par Luge Capital et Grancius Group, avec la participation d’Inovia Capital, de fondateurs français et d’investisseurs providentiels stratégiques, ainsi que des investisseurs de retour Panache Ventures et Real Ventures.

Cette dernière ronde de financement porte le financement total de la startup à ce jour à 3,5 millions de dollars canadiens. La startup a classé ce cycle comme un cycle «post-amorçage», le co-fondateur et PDG de Livescale, Virgile Ollivier, disant à BetaKit que la startup cherchait à lever des capitaux pour étendre sa piste avant de lever une série A plus importante à l’été de cette année.

Le produit de la tournée sera utilisé par Livescale pour accélérer les recrutements, se développer aux États-Unis et en Europe et lancer de nouvelles initiatives sur sa plateforme.

Livescale a été lancé en 2016, proposant initialement une plateforme de vidéo en direct permettant à ses clients de diffuser des événements sur plusieurs réseaux sociaux et sites Web simultanément. La startup opère actuellement sur le marché du commerce expérientiel. Cette forme de vente au détail offre aux clients des expériences d’achat non traditionnelles, telles que des événements utilisant la réalité virtuelle ou le streaming vidéo.

Livescale propose désormais une plateforme d’achat en direct pour les marques et les commerçants. La plate-forme permet à ces entreprises d’héberger des événements de magasinage en direct pour les clients nouveaux et existants sur des ordinateurs de bureau, des tablettes et des appareils mobiles. Les acheteurs peuvent poser des questions, commenter, discuter avec des amis et effectuer des achats via la plateforme.

Le logiciel d’achat en direct de la startup s’intègre directement aux processeurs de paiement pour permettre aux acheteurs de vérifier et de payer les produits sans quitter un flux en direct. Livescale affirme avoir aidé plus de 300 entreprises.

Ollivier a déclaré à BetaKit que la pandémie COVID-19 avait accéléré le marché du commerce expérientiel, alors que les marques cherchaient de nouvelles façons de commercialiser leurs produits dans un monde éloigné.

«Là où nous pensions que le marché du shopping en direct atteindrait sa maturité au cours des cinq prochaines années, COVID était prêt à accélérer cette croissance», a déclaré Ollivier à BetaKit.

CONNEXES: PayBright, Coveo, Attabotics, Bold Commerce dans Retail Tech 100 de CB Insights

«Avec COVID, l’objectif principal des marques [was] pour trouver de nouvelles façons d’offrir un commerce expérientiel à leurs clients, car ils ont besoin de créer plus de notoriété, plus d’engagement et, bien sûr, plus de ventes », a-t-il ajouté.

Ollivier a affirmé qu’entre mars 2020 et janvier 2021, Livescale a été en mesure de multiplier ses revenus par dix.

Livescale est l’une des nombreuses startups axées sur le commerce électronique qui ont connu une croissance marquée pendant la pandémie COVID-19. Les grandes entreprises canadiennes actives dans ce secteur, comme Shopify et Lightspeed, ont signalé une forte croissance trimestrielle depuis le début de la pandémie. De même, plusieurs startups canadiennes de technologie de vente au détail ont également gagné du terrain au cours de la dernière année. Heyday AI, une autre entreprise de vente au détail montréalaise qui a récemment levé des fonds, affirme avoir augmenté sa clientèle de plus de 60% l’an dernier et doublé ses revenus récurrents annuels au cours des troisième et quatrième trimestres de 2020.

Ollivier a déclaré qu’après la fin de la pandémie, il espère que Livescale sera l’épine dorsale vidéo du commerce électronique et offrira éventuellement plus d’expériences de commerce vidéo aux marques et aux commerçants.

«Après COVID, les choses ne seront plus les mêmes qu’avant, en particulier dans le commerce de détail», a déclaré Ollivier. «Nous continuerons à voir une accélération du commerce électronique, mais aussi une accélération du commerce expérientiel car je pense que c’est ce que les gens recherchent, en particulier pour se connecter avec les marques, et aussi s’amuser davantage, car COVID était difficile pour tout le monde. « 

La plate-forme de Livescale est disponible dans le monde entier, mais Ollivier a expliqué que la startup se concentre sur son expansion aux États-Unis et en Europe, car le shopping en direct est considérablement plus récent sur d’autres marchés, tels que l’Asie. En particulier, rien qu’en Chine, les achats en direct représentaient un marché de 170 milliards de dollars en 2020. Livescale affirme avoir organisé le tout premier événement d’achat en direct pour l’Espagne, l’Italie, la France, le Canada et les États-Unis.

L’équipe de la startup compte actuellement 21 personnes et le PDG espère porter l’effectif de l’entreprise à 45 d’ici la fin de 2021.

Source de l’image Unsplash. Photo de rupixen.com.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des