Les investisseurs institutionnels manifestent un intérêt accru pour Ethereum


Deuxième plus grande crypto-monnaie en termes de capitalisation boursière, Ethereum crée l’histoire alors que sa valeur oscille autour du sommet historique récemment trouvé. La tendance de croissance affichée par l’ETH depuis la mi-2020 a attiré l’attention des investisseurs en crypto, en particulier avec les spéculations selon lesquelles sa valeur augmentait beaucoup à la suite de la mise à niveau de l’ETH 2.0 et de ses applications dans les secteurs DeFi et NFT.

L’atmosphère optimiste entourant l’ETH n’est pas passée inaperçue dans le secteur traditionnel. Misant sur la demande de l’actif crypto parmi les traders institutionnels et les investisseurs, le Chicago Mercantile Exchange (CME) a ​​lancé des contrats à terme sur ETH en février de cette année. Le nouveau contrat dérivé a été bien accueilli par les négociants accrédités, ce qui s’est traduit par une augmentation exponentielle des volumes sur une base hebdomadaire. Fin avril, les volumes hebdomadaires s’élevaient à 353 millions de dollars – plus de 166% de plus que la semaine précédente et près de 1500% de plus que la première semaine de lancement.

OKEx Insights, la branche de recherche de la principale plateforme d’échange de crypto et de dérivés OKEx a collaboré avec CryptoCompare pour creuser un peu plus et comprendre le paysage changeant de l’investissement traditionnel par rapport à Ethereum. Dans le cadre de ce partenariat, CryptoCompare a fourni les données de marché pertinentes pour l’analyse, qui a été étudiée, et la conclusion qui en a résulté a été publiée par les deux parties dans un rapport récent.

Le rapport confirme l’observation selon laquelle les contrats à terme sur CME ETH ont enregistré une croissance explosive au cours des trois derniers mois pour passer d’un maigre 23,64 millions de dollars en volume de transactions à 353 millions de dollars en volumes hebdomadaires. Bien qu’il s’agisse d’un nombre énorme, en particulier pour un instrument financier grand public relativement nouveau basé sur la cryptographie, il se trouve toujours derrière la plate-forme de dérivés cryptographiques. Selon le rapport, les échanges cryptographiques comme OKEx continuent de dominer les contrats à terme sur ETH en termes de volume global du marché. En ce qui concerne l’intérêt ouvert, les contrats à terme OKEx ETH le 21 avrilst s’élevait à environ 700 millions de dollars tandis que CME maintenait 205,6 millions de dollars, soit 3,7% de tous les contrats à terme sur ETH.

Au cours de la même période, l’ETH a dépassé son précédent record de 1430 $ pour créer un nouveau record à 2000 $ et a ensuite franchi 2530 $ à la mi-avril. Une comparaison entre le prix ETH et les contrats à terme ETH a montré une corrélation directe. Le taux de croissance des prix des ETH, qui a dépassé les performances de BTC en termes de pourcentage pour solidifier la demande de contrats à terme sur ETH, contribue également à la cause.

Les investisseurs institutionnels développent l’appétit pour les contrats à terme sur ETH

Le lancement des contrats à terme CME ETH ainsi que l’augmentation du nombre d’institutions financières traditionnelles adoptant des produits liés à l’échange ETH répondent à la demande institutionnelle écrasante de dérivés cryptographiques transparents et cotés en bourse. Peu de produits de ce type lancés au cours de la dernière année incluent le Fonds Ether de 3iQ, CoinShares Physical Ethereum et les deux fonds ETH de Galaxy Digital, etc. Même avant l’annonce des contrats à terme sur CME ETH, le fonds d’investissement ETH représentait 80% de tous les investissements institutionnels liés à la cryptographie. Maintenant, avec l’ETH approchant la barre des 3500 $, la participation aux contrats à terme sur ETH ne devrait qu’augmenter.

L’étude OKEx Insights-CryptoCompare indique que l’une des principales raisons de l’intérêt accru pour les contrats à terme ETH liés à une bourse parmi les investisseurs institutionnels est la sécurité en termes de conformité réglementaire que ces produits offrent par rapport à l’exposition directe aux crypto-actifs. En outre, les contrats à terme leur permettent également de se protéger contre les baisses de prix drastiques qui sont assez répandues sur le marché de la cryptographie.

En outre, l’entrée d’entreprises comme MicroStrategy, Tesla et d’autres dans l’espace crypto, directement ou indirectement, a changé le sentiment général concernant les crypto-monnaies parmi les investisseurs institutionnels, les encourageant à tirer parti du marché en croissance. De plus, les cas d’utilisation croissants d’Ethereum dans divers espaces, répondant aux besoins du monde réel, signifient le potentiel de croissance possédé par l’actif cryptographique.

Les mises à niveau du protocole ETH contribuent également de manière significative à l’intérêt accru des investisseurs institutionnels, car ETH 2.0 réduira les coûts de transaction, réduira les coûts miniers et offrira des récompenses pour le jalonnement. Ces fonctionnalités ont le potentiel de stimuler l’utilisation de l’ETH et donc la valeur. De même, l’EIP-1559 proposant des frais de transaction ETH réduira progressivement l’offre globale et stimulera la demande.

Tous ces facteurs indiquent une croissance supplémentaire de la valeur des ETH au fil du temps tout en présentant un certain degré d’incertitude à court terme. En tenant compte de ces éléments, le rapport déclare catégoriquement que de plus en plus d’investisseurs institutionnels sont vendus à l’idée de placer leur argent dans l’ETH, mais quand et combien est incertain et dépend du résultat du lancement éventuel et de la réception d’ETH 2.0 par la communauté crypto.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires