Les DAOs sont devenus officiellement des entités légales à la République des Îles Marshall.

La nation du Pacifique central devient le premier pays souverain à enregistrer légalement un DAO à des fins réglementaires et fiscales. L’approbation des DAOs comme entités juridiques lui crée forcément une plaque tournante mondiale.

Les DAOs pour s’enregistrer et opérer légalement aux Iles Marshall

La République des Îles Marshall a officiellement reconnu les organisations autonomes décentralisées (mieux connues sous le nom de DAO) en tant qu’entités juridiques.

La République des Îles Marshall (RMI) est devenue la première nation souveraine au monde à autoriser une organisation autonome décentralisée (DAO) à s’enregistrer en tant qu’entité juridique reconnue par le système. C’est une décision qui confère aux projets de blockchain détenus et gérés collectivement une reconnaissance officielle sur la scène mondiale.

Pour rappel, les DAO sont des organisations compatibles avec la blockchain qui permettent de nouvelles formes d’action collective et de prise de décision, et sont largement utilisées dans les applications décentralisées (DApps), les NFT, les charités, la finance décentralisée (DeFi) et d’autres technologies émergentes.

Ce développement est facilité par l’adoption récente par RMI de la loi de 2021 sur les entités à but non-lucratif (amendement) et officialisé par la fusion réussie de Shipyard Software’s Admiralty LLC, le premier à obtenir un statut juridique en vertu de cette nouvelle loi DAO.

Voir plus : La Royaume-Uni saisit des NFT et des actifs cryptographiques issus d’une fraude impliquant 250 sociétés.

MIDAO participera aux incorporations des DAOs.

MIDAO Directory Services Inc. est une organisation nationale qui va aider les DAO à s’enregistrer en tant qu’entités juridiques aux Îles Marshall. C’était ce dernier qui a a aidé Shipyard Software pour l’intégration d’Admiralty LLC 

La mission fondatrice de l’organisation était de simplifier le processus d’intégration des DAO dans le RMI tout en garantissant une conformité totale. Avec cela, RMI est désormais ouvert aux projets basés sur la blockchain dans le monde entier qui cherchent à obtenir une reconnaissance légale sur la scène mondiale.

Bonus : Rainbow, portefeuille d’Ethereum lève 18 millions de dollars pour créer une rampe d’accès plus conviviale pour les traders.

RMI pour devenir un foyer majeur pour les DAO dans le monde entier.

Tout comme l’État du Delaware est devenu synonyme d’incorporation aux États-Unis, RMI vise à être le choix de facto pour les DAO cherchant à enregistrer légalement leurs organisations, et à prendre officiellement la place qui lui revient dans le système juridique mondial actuel.

RMI est également idéalement positionné par rapport aux pays concurrents et est idéal pour l’enregistrement DAO. Contrairement au Wyoming, qui est lié par la loi fédérale américaine, il jouit d’une pleine souveraineté sur la scène internationale. Les îles Caïmans et la Suisse ont fait des progrès dans la reconnaissance des sociétés de crypto-monnaie et de blockchain, mais n’ont pas d’exceptions spécifiques pour les DAO dans leurs lois.

En outre, le succès de RMI dans l’enregistrement de l’industrie du transport maritime. 20 % de la capacité de transport maritime mondiale est enregistrée auprès de RMI, prouvant que RMI peut répondre aux besoins uniques des grands DAO. En même temps, en tant que nation librement associée aux États-Unis, le RMI bénéficie des institutions américaines.

Voir également : La Banque de Russie lance officiellement le test d’une CBDC et insiste pour interdire le bitcoin.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de