Les bourses mondiales en désordre face à l’absence d’un catalyseur

Particulièrement affaibli par des valeurs technologiques, le marché des bourses européennes est de nouveau en baisse mardi dernier. l’Eurostoxx50 est en baisse de 99 % à 3,920,79 points, alors que le CAC 40 a fermé en déclinant de 0,6% à 6. 251,75 points. La situation était semblable aux Etats-Unis dans laquelle Dow Jones a produit 0,67 %, tandis que le composite NASDAQ a chuté de 2,63 %. Porté en particulier par son exposition aux ressources de base, le FTSE a pris 0,84 %, le Dax s’incline à 0,36 % à Francfort.

L’absence d’un catalyseur particulier

Presque les bourses mondiales, surtout les bourses européennes ont chuté malgré l’absence d’un catalyseur, ce mardi 4 mai 2021. Celui-ci qui devrait indiquer aux investisseurs les directions à prendre.

Les bourses européennes

Le rebond économique d’Europe est monté à 0,78 % afin d’augmenter l’indice STOXX des ressources de base. Quant à la récupération et le transport, ils ont monté à 0,76 %. De ce fait, les compartiments cycliques ont été incités à l’utiliser. L’action Vivendi (+0,28 %) répond peu de temps après un accord avec MediaSt. Par conséquent, ils ont mis fin à leurs batailles juridiques. Par contre, Mediaset nécessite 4,02 % à Milan. L’entreprise Dassault Aviation a bondi de 6,97 % après que la France et l’Egypte ont conclu un accord pour une livraison de 30 avions de guerre …

Wall street

Une ouverture, même en ordre dispersé avec un nouveau pli pour Nasdaq a été signalé par les contrats à terme sur les indices américains. Le composite NASDAQ a diminué de 0,48 % à 13. 895. 12 points, punis par des bénéfices qui influencent les grandes valeurs technologiques. Le Dow Jones a remporté lundi 0,7 %, à 34. 113,23 points et S&P-500 a pris 0,27 %, soit 4.192,66 points. De bons résultats confortent la reprise économique.

Le cours de changes

Le repli des rendements obligataires américains lundi dernier a souffert le dollar. En revanche, il a repris ses ailes en faisant face à un panier de devises de référence (+0,36 %). L’euro revient dans la même proportion du dollar en repassant à 1,2016.

Les cours du pétrole

Après leurs progrès du jour précédent, les cours du pétrole hésitent. Ils sont également déchirés entre les propositions de rebond dans la demande des économies, et des préoccupations évoquées par la situation sanitaire en Inde. Les contrats de référence pour le baril de Brent donnent environ 0,1 %, à 67,67 dollars. Celui de l’American Light Raw est à 64,5 USD.

Les taux

Après l’annonce du ralentissement de la croissance de la fabrication aux Etats-Unis en avril, le rendement des Treasuries a été éliminé jusqu’à 1,578 %. Mardi, les trésors donnent dix ans à progresser d’un point de base, à 1,6155 %. L’enregistrement des reculs les plus forts n’a pas pu être empêché par les valeurs technologiques, malgré ce relâchement des taux. Après sa forte augmentation de 2020, cela rend sa valorisation élevée particulièrement sujette aux bénéfices. À Paris, Dassault Systèmes a perdu plus de 3 % et l’ISEC a baissé près de 5 %.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires