La Bourse de Paris entame la semaine en baisse légère, annonçant une semaine calme !

Ce lundi 10 mai, le CAC 40, l’indice le plus éminent de la Bourse de Paris, aboutit en fin de journée à une légère baisse, qui fixe ses fluctuations à 6385 points. Pourtant, le marché Parisien a fait preuve d’une belle résilience malgré un début de séance contrasté à Wall Street. En Europe, cette situation succède à un score positif récolté durant la semaine dernière du CAC 40. Le marché parisien cède cependant un peu de terrain en ce début de semaine, les brokers essayant toujours de mesurer le degré de l’atrophie du soutien des banques centrales.

Les résultats des valeurs phares

Du côté des actions, la tendance à la hausse des taux d’emprunt profite aux valeurs bancaires, qui ont également affiché de bons résultats trimestriels. Le Crédit Agricole a grimpé de près de 4%, la plus forte hausse de l’indice et la Société Générale de 2,91%. L’envolée des prix des matières premières enflamme les actions du secteur. Ce qui conduit ArcelorMittal à avoir une hausse de 2,39%.

Le secteur automobile est également estimé, avec la valeur de Renault qui est en hausse de 3,50%. Ainsi que Unibail-Rodamco-Westfield (+3,32%) qui bénéficie de l’attente de la réouverture des magasins des produits et services non essentiels en France à partir de la semaine prochaine.

Veolia Environnement (+0,39% à 25,71) et Suez SA (+0,10% à 19,87), ainsi que le groupe allemand Remondis, ont proposé de prendre une participation minoritaire d’au moins 20%, et jusqu’à 40% dans le capital de « Nouveau Suez ». En revanche, les valeurs les plus considérées pendant la crise reculent, comme c’est le cas du secteur technologique dont le gain reste très faible. Ainsi, STMicro est en baisse de 2,55%, Worldline de près de 2%.

Quant aux valeurs pétrolières, les prix de l’or noir continuent d’augmenter alors que les signes de ré-accélération de la demande s’accumulent à mesure que les restrictions sont progressivement levées. Un exemple, repéré par Bloomberg vendredi, est le rebond des ventes de carburant au Royaume-Uni, qui ont atteint leur plus haut niveau depuis le premier confinement en mars 2020. Ce lundi matin, les contrats à terme sur le Brent sont en hausse de 0,5 % à 68,62 dollars, tandis que le WTI est en hausse de 0,48 % à 65,21 dollars.

Une semaine qui s’annonce dans la tranquillité

Que ce soit au niveau macro ou microéconomique, le début de la semaine s’avère très calme. Le reste de la semaine risque de ne pas être beaucoup plus ravivé. De fait, même si le marché parisien reste ouvert jeudi à l’occasion de l’Ascension, de nombreux opérateurs pourraient profiter d’un jour férié et même prendre le day-off en vendredi.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires