L’énorme choc qu’apportera le retour de l’inflation prédit par le géant de finance BlackRock.

La position du méga-fonds international BlackRock sur le Bitcoin reste imprécise. On pourrait subitement le considérer comme un anti-fiats et pro-crypto. En effet, BlackRock s’apprêtait à s’investir à long terme sur le Bitcoin et les cryptomonnaies, mais son leader reproche les passionnés de cryptomonnaie aux monnaies fiats des États.

La prédiction et l’arrivée de l’hyperinflation

En rappel que le 23 mai, Fink a declaré qu’il etudiait les cryptomonnaies comme le bitcoin pour déterminer si la classe d’actifs pouvait offrir des avantages contracycliques.

Fink a également déclaré lors de son assemblée annuelle :

« La société a surveillé l’évolution des actifs cryptographiques. Nous étudions ce que cela signifie, l’infrastructure, le paysage réglementaire. »

En revanche, lors d’une conférence virtuelle organisée par la Deutsche Bank, selon le site Web ZeroHedge, le PDG de BlackRock, Larry Fink, a parlé de l’inflation. De plus, il a mentionné que la volatilité du crypto empêche BlackRock qui est un investisseur à long terme de le servir d’investissement.

Le président fait en effet référence à des fortes inflations comme dans les années 70 et l’abandon de l’étalon-or par le président Nixon une année après. Ce qui a impacté le prix à la consommation de +14,8 % en mars 1980 prouvant une hausse d’inflation. Il désigne qu’une nouvelle période d’inflation va être un sacré choc pour les banquiers et économistes traditionnels.

Une inflation qui déjà en place ?

Même si l’inflation des prix à la consommation est modérée actuellement, elle est tout de même alarmante quand on jette un coup d’œil sur l’inflation salariale aux États-Unis. Le site Epsilon Theory a expliqué que l’inflation des salaires a augmenté de +7,7 % au premier trimestre de 2020 et celui de 2021.

Il faut noter que depuis 30 ans, l’inflation des salaires aux Etats-Unis n’a jamais dépassé 5 % (jusqu’à 4,8 % au quatrième trimestre 1997). Cela malgré que certains tenteront de se rassurer.

Cependant, le mantra actuel qui désigne l’inflation temporaire par la FED ou Réserve fédérale américaine ressemble au mantra « les prêts hypothécaires à risque seront contenus ». Le dernier qui a produit conduit à la crise économique de 2008 qui a incité indirectement Satoshi Nakamoto de créer Bitcoin.

Bref, l’inflation ne nous menace pas, elle existe déjà et est établie, de plus son rôle éventuel dans les futures grandes crises économiques reste controversé. Après 2008, le prix des actifs refuges comme l’or a grimpé en flèche. Qu’adviendra-t-il du Bitcoin lors de la prochaine crise ? En tout cas, la plupart des dirigeants de BlackRock ont récemment déclaré qu’à ses yeux, le roi des cryptomonnaies est un atout durable.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des