Le Trésor US désigne des facilitateurs financiers associés à Al-Qaïda et divulgue son adresse Bitcoin.

Parallèlement au système monétaire international, le Bitcoin (BTC) et les crypto-monnaies sont également utilisés par les terroristes au Moyen-Orient, qui utilisent diverses stratégies pour canaliser des fonds afin de financer leurs opérations condamnées. Aujourd’hui, il semble que le département du Trésor américain ait l’adresse bitcoin d’un terroriste.

Le Trésor américain toujours en lutte contre les terrorismes

Mercredi 28 juillet, le département du Trésor américain a annoncé de nouvelles sanctions contre les collecteurs de fonds et les recruteurs terroristes qui apportent un soutien matériel à Hay et Tahrir Al-Sham (HTS).

En rapport : Les États-Unis offrent des récompenses de 10 millions de dollars en cryptomonnaies pour lutter contre les ransomwares.

Les Etats-Unis ont identifié un citoyen tadjik de 26 ans qui s’appelle Farrukh Furkatovitch Fayzimatov, comme recruteur et collecteur de fonds. Il aurait utilisé les médias sociaux pour propager le soutien au terrorisme et organisés des activités de collecte de fonds pour financer les activités de HTS mêlées dans la guerre civile syrienne.

Le communiqué de presse du Département du Trésor US a déclaré :

« Fayzimatov est désigné, pour avoir apporté une aide matérielle, un parrainage ou un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou services à ou en soutien de HTS. »

Dans le même temps, le département du Trésor américain surveille activement les adresses Bitcoin détenues par Fayzimatov. Cependant, cette dernière n’a pas précisé si elle était impliquée dans les mêmes activités de financement du terrorisme.

Selon les informations publiques, son adresse a reçu et renvoyé moins de 0,25 BTC, ce qui équivaut à près de 9 900 USD au prix actuel.

Le système financier mondial exploité

Une autre personne, Hasan Al-Shaban, a également été confirmés pour aider Al-Qaïda à lever des fonds pour financer ses opérations. Il aurait fourni des informations bancaires pour collecter des fonds afin de soutenir les efforts militaires des organisations terroristes et des djihadistes combattant en Syrie.

Afin de coordonner le flux de fonds des employés dispersés dans le monde vers la Turquie, y compris l’Afrique du Nord, l’Europe occidentale et l’Amérique du Nord, il utilise ses comptes bancaires.

« Compte tenu de l’action d’aujourd’hui, tous les biens et intérêts dans les biens des individus nommés ci-dessus, et de toutes les entités qui sont détenues, directement ou indirectement, à 50 % ou plus, individuellement ou avec d’autres personnes bloquées, qui sont aux États-Unis ou en possession ou sous le contrôle de personnes américaines, doivent être bloqués et signalés à l’OFAC. » comme déclaré dans le communiqué.

Le Président Joe Biden a même affirmé en début juin, son intention d’innover les réglementations des crypto-monnaies, évidemment, la lutte contre le financement du terrorisme a été invoquée. Biden a même averti le président Russe, Vladimir Poutine suite à la dernière attaque de Kaseya qui a touché plus de 200 entreprises en Etats-Unis.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des