Le régulateur financier du Vermont a déclaré que Celsius est probablement insolvable.

Dans un communiqué officiel, le Département de la réglementation financière du Vermont (DFR) a émis une alerte aux consommateurs pour Celsius. Celsius pourrait être insolvable, car elle fait face à des accusations d’offres de titres non enregistrées, a déclaré le DFR. L’agence a également prédit que le jeton CEL natif de la plate-forme pourrait devenir « sans valeur » à l’avenir.

DFR avertit les investisseurs contre Celsius.

La société basée dans le New Jersey propose des produits portant intérêt aux épargnants en crypto-monnaie sur la plate-forme. Selon l’alerte, Celsius utilise les fonds de ses clients pour des activités d’investissement, de négociation et de prêt à haut risque. La plupart des avoirs actuels de Celsius sont illiquides, selon le régulateur basé au Vermont, et les chances de la société de rembourser sa dette sont faibles.

Selon la déclaration : « Les déclarations précédentes faites par la société, son PDG et d’autres représentants de Celsius sur la sécurité des fonds des clients et la capacité de la société à respecter les obligations de retrait sont fausses ».

De plus, le régulateur a déclaré que la société n’était pas autorisée à opérer dans le Vermont. Il avait été également impliqué dans l’offre de titres non-enregistrés via ses comptes d’intérêt crypto.

 » Le Département pense que Celsius s’est engagé dans une offre de titres non enregistrée en proposant des comptes d’intérêt en crypto-monnaie aux investisseurs de détail. Celsius n’a pas non plus de licence de transfert d’argent. Cela signifie que jusqu’à récemment, Celsius fonctionnait en grande partie sans surveillance réglementaire. ”

Bonus : La banque centrale d’Afrique du Sud prévoit de réglementer les crypto-monnaies en tant qu’actifs financiers.

Celsius fait face à une enquête multi-Etats.

Par ailleurs, le DFR rejoint une enquête multi-États plus vaste sur le prêteur de crypto-monnaie en difficulté. Les régulateurs de sécurité de nombreux États, dont l’Alabama, le New Jersey, le Texas et Washington, ont commencé à enquêter sur Celsius le mois dernier. Il convient de rappeler qu’avec d’autres institutions, ils ont interdit à la plateforme de proposer des produits portant intérêt en 2021.

D’un autre côté, Celsius fait également face à une poursuite judiciaire de la part de son ancien employé. Cela pour des allégations de manipulation de marché, d’échec de la gestion des risques, de mauvaise gestion et de fraude comptable au milieu d’allégations de gestion d’un stratagème de Ponzi.

L’agence a également exprimé sa crainte que « la manipulation conjointe du prix du jeton natif CEL puisse également violer les lois étatiques et fédérales » et a prédit que le jeton deviendrait « sans valeur » à l’avenir. 

Voir aussi : Circle révèle ses réserves du stablecoin USDC prouvant qu’il dispose suffisamment de liquidité.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires