Le gouvernement fédéral prolonge au-delà de juin la subvention salariale d'urgence de 75%.


Le gouvernement fédéral a prolongé le programme de subvention salariale d’urgence du Canada (CEWS) au-delà du mois de juin. Cette prolongation vise à encourager les employeurs à réembaucher les travailleurs licenciés à la suite de la COVID-19, et à « aider à relancer la réouverture de l’économie du pays ».

Les premiers paiements de la subvention salariale de 75 % devraient être reçus cette semaine.

Dans son point de presse quotidien, le Premier ministre Justin Trudeau a déclaré que depuis le lancement de l’ECWS la semaine dernière, les employeurs ont demandé la subvention de 75 % pour plus de 2 millions de travailleurs. Il a ajouté que cette subvention jouerait un rôle plus important au moment où les provinces commencent à ouvrir leurs économies. Les premiers paiements de la CEWS devraient être reçus cette semaine.

Le CEWS était initialement disponible pour trois mois et devait prendre fin le 6 juin. Le Premier ministre n’a pas précisé combien de temps encore la subvention salariale serait disponible, notant simplement qu’elle le sera au-delà du mois de juin.

« Pour les entreprises touchées par COVID-19, la subvention salariale continuera d’être là pour vous aider à maintenir vos employés sur la liste de paie », a déclaré M. Trudeau. « Et si vous deviez laisser des gens partir, essayez de les ramener. Ce sont ces travailleurs qui seront le moteur de la reprise de notre économie à court et à long terme ».

Le CEWS offre aux employeurs admissibles une subvention de 75 % du salaire hebdomadaire d’un employé admissible, jusqu’à concurrence de 847 $ par employé par semaine, pendant un maximum de 12 semaines. Le financement est rétroactif au 15 mars. Le gouvernement a déclaré que les entreprises peuvent généralement s’attendre à recevoir leur paiement dans les 10 jours ouvrables si elles sont inscrites au dépôt direct sur leur compte de paie.

RELATIVES : Le ministre Joly donne des détails sur le financement de la RDA prévu pour bientôt, et discute du soutien fédéral au secteur technologique

L’extension de la subvention salariale fait suite à la publication par Statistique Canada de son rapport mensuel sur l’emploi, qui a révélé qu’environ 2 millions de Canadiens ont perdu leur emploi en avril. Le taux de chômage a grimpé à 13 %, contre 7,8 % en mars. Le nombre total de Canadiens qui ont déposé une demande d’emploi depuis que le COVID-19 a frappé le Canada a atteint 3 millions.

Alors que certains membres de la communauté des start-ups et des entreprises technologiques ont critiqué les critères de revenus du programme fédéral, une enquête menée par le Conseil canadien des innovateurs a révélé que les critères élargis adoptés par le Parlement début avril pourraient permettre à davantage de start-ups d’accéder à la subvention. L’enquête a révélé que près de 40 % des entreprises pourraient être inéligibles à la subvention salariale, contre 94 % des entreprises qui ont déclaré qu’elles seraient inéligibles avant l’élargissement des critères.

Source de l’image Pixabay



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires