La ville d’Edmonton discutera du modèle proposé pour une nouvelle entité d’innovation

0
64


Lundi, le conseil municipal d’Edmonton doit discuter d’une proposition de structure et de modèle de gouvernance pour une nouvelle organisation qui sera chargée de faire progresser l’écosystème de l’innovation dans la ville.

« Edmonton a une formidable opportunité de continuer à s’appuyer sur les forces d’un écosystème d’entrepreneurs actifs et créatifs ».

L’automne dernier, la ville s’est engagée dans un processus visant à explorer la création d’entités d’innovation technologique financées par la municipalité, indépendantes de l’Edmonton Economic Development Corporation (EEDC). Le dernier rapport sur cet effort a été rendu public jeudi. Le rapport fournit des détails sur ce à quoi ressemblerait cette nouvelle entité d’innovation et sur la manière dont la transition se ferait.

L’EEDC est une agence à but non lucratif appartenant à la ville d’Edmonton. Elle gère Innovate Edmonton, Edmonton Tourism, l’Edmonton Convention Centre et l’Edmonton EXPO Centre. Le conseil municipal d’Edmonton a voté en décembre pour modifier le mandat de l’EEDC, en réduisant les responsabilités de l’organisation et en séparant Innovate Edmonton et Startup Edmonton.

Le dernier rapport a proposé une structure et un modèle de gouvernance pour la nouvelle entité d’innovation, qu’il appelle Edmonton Innovates. Le rapport fournit également des détails sur les « facilitateurs de développement économique » d’Edmonton, l’objectif global du développement économique, et décrit comment ce changement en une nouvelle entité d’innovation pourrait être réalisé.

« Edmonton a une formidable opportunité de continuer à s’appuyer sur les forces d’un écosystème d’entrepreneurs actifs et créatifs en créant une entité d’innovation axée sur les objectifs », indique le rapport. « Cette entité soutiendra l’écosystème avec des programmes et des services ciblés et un mécanisme de financement. Le travail de cette entité sera encore plus important dans un monde post-COVID où l’innovation et la diversification sont la clé d’une économie locale plus résistante ».

RELATIVES : Lettre ouverte du secteur technologique de l’Alberta au gouvernement provincial pour demander un soutien urgent

Le rapport ajoute que les nouvelles Edmonton Innovates construiront « un écosystème plus fort et plus favorable en injectant des capitaux qui seront égalés par les investisseurs » et travailleront avec « les entités technologiques et les parties prenantes » pour coordonner les programmes et lancer de nouvelles initiatives visant à augmenter le nombre de start-ups à Edmonton.

Actuellement, l’innovation de la ville est menée par Innovate Edmonton, une division de l’EEDC, qui soutient les entreprises en démarrage et les entreprises en expansion par le biais de réseaux, de ressources et de financement. Les organisations partenaires d’Innovate Edmonton comprennent Startup Edmonton, l’Advanced Technology Centre, qui soutient les entreprises en phase de croissance, et l’accélérateur d’entreprises TEC Edmonton, qui relèvent tous actuellement de l’EEDC.

Le mois dernier, dans le cadre des licenciements et de la réduction des effectifs liés à COVID par EEDC, Innovate Edmonton a perdu des membres clés de son équipe de direction, dont la vice-présidente Cheryll Watson et Alexandra Hryciw, directrice de la stratégie et des relations avec les parties prenantes.

Alors que l’on pensait à l’origine que la nouvelle entité d’innovation pourrait être l’organisation faîtière d’Innovate Edmonton, TEC Edmonton et Startup Edmonton, l’avenir de ces groupes n’est pas clair d’après le rapport.

Le rapport ne reconnaît pas Innovate Edmonton et, pour l’instant, il n’est pas clair si le groupe et son équipe feront partie des nouveaux Edmonton Innovates, ou s’il y aura une nouvelle organisation entièrement nouvelle.

Le rapport note que les programmes d’innovation offerts par Startup Edmonton devraient être transférés dans la nouvelle entité et évalués. Selon le rapport, le capital de marque de Startup Edmonton devrait être évalué et il faudrait déterminer s’il peut être mis à profit dans les Edmonton Innovates.

RELATIVES : Le rapport de CBRE sur les talents technologiques canadiens fait état d’une augmentation de la population d’Edmonton

Le rapport ajoute qu’il existe également une possibilité de travailler avec des entités d’innovation existantes telles que l’Edmonton Screen Industries Office, Health City et l’Université de l’Alberta (par le biais de TEC Edmonton), afin de revoir la programmation, de rationaliser les fonctions et de réduire les doubles emplois.

« La nouvelle entité d’innovation soutiendra et coordonnera la communauté d’innovation d’Edmonton… en utilisant une approche plus intégrée que par le passé. »

Le rapport recommande que l’administration de la ville commence à créer la nouvelle entité d’innovation et décrit le processus de recrutement de huit directeurs pour son conseil d’administration. Les recommandations et le modèle gouvernemental ont été élaborés en collaboration avec les parties prenantes de l’écosystème de l’innovation d’Edmonton, qui comprend Innovate Edmonton, Startup Edmonton, des entrepreneurs, des universités, les gouvernements provincial et fédéral, etc.

Le rapport recommande également que le mandat de la nouvelle entité d’innovation soit « d’optimiser les ressources et de tirer parti des talents à Edmonton pour diversifier l’économie, permettant ainsi à l’innovation de devenir un moteur économique majeur à Edmonton ». L’idée, selon le rapport, est de créer un groupe agile, léger, responsable et axé sur la communauté, qui offre une gamme de services et de programmes, y compris l’exploitation d’un nouveau fonds de capital-risque.

Selon le rapport, le fonds serait de l’ordre de 5 à 10 millions de dollars, le montant exact et la source de financement devant être déterminés par le PDG et le conseil d’administration.

Le rapport note que le conseil municipal d’Edmonton, « en tant que représentant de l’actionnaire unique, va
nommer les membres du conseil d’administration et recevoir les rapports annuels de l’organisation ». Le conseil et l’administration de la ville, ainsi qu’Edmonton Global, et les « mentors et conseillers d’entreprise spécifiques à un secteur » auront tous leur mot à dire dans Edmonton Innovates. La structure recommandée pour l’organisation comprendrait un conseil d’administration, un PDG et un comité consultatif d’entrepreneurs.

Le conseil municipal d’Edmonton doit discuter du rapport lundi et il est prévu qu’il vote sur les recommandations. Avec l’approbation du conseil municipal d’Edmonton, l’administration de la ville mettra en place Edmonton Innovates sur une période de cinq mois. Le rapport note que « la situation actuelle de COVID-19 pourrait nécessiter une prolongation de ce délai ».

RELATIVES : Startup Edmonton s’associe à Microsoft pour Startups Canada

Le plan quinquennal prévoit la création cette année d’Edmonton Innovates, une société à but non lucratif. En 2020, le recrutement des membres du conseil d’administration et d’un PDG aurait également lieu.

Une fois l’entité établie et les structures mises en place, « la composante « Edmonton innovante » de l’EEDC sera examinée pour s’aligner sur le mandat de la nouvelle entité et sera déplacée », indique le rapport. En 2021, la nouvelle entité commencera à développer le fonds de capital-risque et travaillera à créer des partenariats avec d’autres organisations locales d’innovation.

« L’écosystème de l’entrepreneuriat actif et créatif d’Edmonton est soutenu par un certain nombre d’entités existantes liées à la technologie », indique le rapport. « Ces entités ont soutenu avec succès la croissance dans les secteurs de la santé, de l’intelligence artificielle et de l’agrotechnologie et présentent un potentiel important pour encourager la croissance dans d’autres secteurs ».

« L’objectif de la nouvelle entité d’innovation est de soutenir l’écosystème interconnecté et évolutif d’Edmonton », a-t-il ajouté. « La nouvelle entité d’innovation soutiendra et coordonnera la communauté d’innovation d’Edmonton après l’urgence pandémique afin d’encourager et de soutenir les investisseurs, les entrepreneurs et les mises à l’échelle en utilisant une approche plus intégrée que par le passé ».



tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here