Le budget de l’Ontario 2021 renforce l’engagement envers le ministère du Développement économique en mettant l’accent sur la reprise en cas de pandémie


Le gouvernement de l’Ontario a publié son budget financier pour 2021, engageant un montant accru de capital au ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce, qui supervise la technologie et l’innovation dans la province.

Le budget 2021 a alloué 885 millions de dollars au ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce, le montant le plus élevé engagé au ministère au cours des dernières années.

Comparativement, le ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce s’est vu attribuer 719,2 millions de dollars dans le budget de 2020, soit une baisse par rapport aux 782 millions de dollars prévus pour le ministère en 2019. Il s’agit notamment d’une augmentation par rapport aux 582 millions de dollars qui dépensés au cours de l’exercice 2019-2020.

Le budget provincial comprend également des dépenses supplémentaires pour le secteur des entreprises, l’accent étant mis sur l’utilisation de la technologie pour la reprise économique après la pandémie.

Le gouvernement de l’Ontario prévoit dépenser 173 milliards de dollars en 2021-2022, comparativement à 152,3 milliards de dollars en 2019-2020. Le déficit devrait atteindre 33,1 milliards de dollars en 2021-2022.

En 2020, l’Ontario a annoncé la création d’une nouvelle agence d’attraction des investissements, Investir Ontario. Le gouvernement a annoncé la semaine dernière les premiers membres du conseil d’administration de l’agence. Investir Ontario devrait se concentrer initialement sur trois secteurs: la technologie, la fabrication de pointe et les sciences de la vie.

Dans le cadre de ce dernier budget, l’Ontario a engagé 400 millions de dollars sur quatre ans pour créer le Fonds Investir Ontario. Le fonds soutiendra l’agence et encouragera les investissements dans «les secteurs clés de la fabrication de pointe, de la technologie et des sciences de la vie». L’agence est prête à fournir des services aux investisseurs pour soutenir les opportunités d’investissement, y compris une aide financière disponible, un soutien aux talents, des services de conseil et des services de conciergerie.

Le budget 2021 est le deuxième que l’administration du premier ministre Doug Ford a publié au milieu de la pandémie de COVID-19 après que le budget de l’année dernière a été reporté à novembre et remplacé par une mise à jour budgétaire.

Cela représente également le premier budget du ministre des Finances et président du Conseil du Trésor, Peter Bethlenfalvy, qui a succédé à Rod Phillips en décembre.

Alors que le premier budget de Ford en tant que premier ministre, déposé en 2019, a été considéré comme une déception par de nombreux membres de la communauté technologique en raison de ses réductions généralisées dans les organisations et programmes d’innovation, le budget de l’année dernière comprenait des dépenses notables pour le secteur des affaires et de la technologie.

L’objectif de l’Ontario au cours de la dernière année a été clair: se concentrer sur la reprise économique après la pandémie. En juin, la province, avec le gouvernement fédéral, a investi une somme collective de 57 millions de dollars dans Digital Main Street et son programme ShopHERE, pour soutenir les petites entreprises au milieu de la pandémie. Plus tôt ce mois-ci, Ford et Bethlenfalvy ont mis l’accent sur les plans visant à concentrer les dépenses sur la reprise économique et la lutte contre la pandémie. Ford, notamment, a qualifié les plans de dépenses de «budget de reprise».

Le budget de cette année consacre 10 millions de dollars supplémentaires au programme Digital Main Street. Selon le gouvernement, le programme a fourni un soutien à l’expansion numérique à près de 20 000 entreprises de la rue principale.

Des groupes de l’industrie de la technologie comme le Conseil canadien des innovateurs (CCI) et Technation ont appelé à des investissements dans le secteur de la technologie comme moyens viables de parvenir à une reprise économique du COVID-19. Les deux organisations soulignent l’importance d’investir dans la stratégie d’approvisionnement du gouvernement provincial et l’accès aux talents.

Le budget de l’an dernier comprenait également 3,75 millions de dollars sur deux ans pour soutenir le travail des Centres d’excellence de l’Ontario (ECO) et du Toronto Business Development Centre pour attirer davantage de jeunes entreprises internationales en Ontario. Les organisations sont chargées au départ de se concentrer sur le fait d’attirer des entreprises émergentes en Inde pour étendre leurs activités en Ontario.

Développement…

Source de l’image Flickr via le compte de photographie du premier ministre de l’Ontario

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers