Le Bouclier canadien commence à vendre un système de fabrication de masques


Fabricant d’équipement de protection individuelle (EPI) basé à Kitchener-Waterloo Le Bouclier canadien a commencé à vendre son système de fabrication de masques médicaux sur le marché canadien.

Le système en est un que le Bouclier canadien a développé au cours de la dernière année.

«Ce qui a commencé comme une réponse à une pénurie critique d’EPI pour nos travailleurs de la santé de première ligne s’est transformé en une entreprise de haute technologie.»

«Ce qui a commencé comme une réponse à une pénurie critique d’EPI pour nos travailleurs de la santé de première ligne s’est transformé en une entreprise de haute technologie, créant une propriété intellectuelle canadienne et des solutions de pointe pour la fabrication de dispositifs médicaux compétitive à l’échelle mondiale», a déclaré Jeremy Hedges, fondateur et PDG du Bouclier canadien.

Le Bouclier canadien a été issu de la start-up de technologie éducative InkSmith en mars 2020, lorsqu’elle a obtenu une licence de Santé Canada pour produire des fournitures médicales. InkSmith développe des produits tels que des imprimantes 3D, des kits et casques de réalité virtuelle, des découpeurs laser et des kits robotiques.

InkSmith a fondé le Bouclier canadien pour remédier à la pénurie d’équipement de protection pour le personnel de première ligne dans les hôpitaux et les établissements médicaux pendant la pandémie du COVID-19. Le Bouclier canadien propose des masques jetables, des écrans faciaux EPI, des masques en tissu et des masques de procédure.

Le Bouclier canadien vend le système de fabrication de masques médicaux à partir de 300 000 $. La startup a affirmé que le produit pouvait être rentabilisé en moins de 10 mois.

En juin, The Canadian Shield a ouvert une usine de fabrication de 50 000 pieds carrés afin d’augmenter sa capacité de production. Au moment de son lancement, la société a affirmé qu’elle était passée d’un effectif de 10 à plus de 250 personnes.

En vendant ses systèmes d’automatisation et de vision des masques médicaux, The Canadian Shield vise à concurrencer les fabricants étrangers, qui, selon la société, peuvent avoir des normes électriques, de sécurité et de qualité différentes de celles du Canada. La société a déclaré qu’elle cherchait à aider à bâtir une industrie de fabrication de dispositifs médicaux durable au Canada.

«Dans de nombreux cas, les nouveaux fabricants qui comptent sur des équipements importés ont rapidement réalisé que ces systèmes apparemment rentables sont coûteux à modifier et à entretenir, et donnent des taux de rebut élevés dans la production», a déclaré la société dans un récent communiqué.

Le démarrage a affirmé que les mesures de performance du système surpassaient celles des systèmes importés typiques. Le Bouclier canadien a déclaré que son système fonctionne à 90 pièces par minute, génère moins de 4% de rebut et 91% d’efficacité globale de l’équipement, ce qui est une mesure de la façon dont une opération de fabrication est utilisée par rapport à son plein potentiel.

«Cette technologie de pointe permet au Bouclier canadien de rivaliser cent pour cent avec les fabricants étrangers et de vendre ses lignes de fabrication de masques médicaux et ses systèmes de vision clés en main à d’autres producteurs du monde entier pour améliorer leurs opérations», a ajouté la société.

Source de l’image Le Bouclier canadien.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires