L’anti-bitcoin : La Banque de France appelle à la régulation du Bitcoin et les crypto-monnaies.

De plus que Salvador a adopté Bitcoin comme monnaie légale, l’adoption croissante des cryptomonnaies a effrayé le gouverneur de banque centrale le plus puissant de la planète. Pour François Villeroy de Galhau, Président de la Banque de France BdF, il est désormais nécessaire de réglementer les crypto-monnaies. Ces actifs numériques ne nécessitent pas d’intermédiaires et se traitent de manière sécurisée grâce à la technologie blockchain. La Banque de France s’inquiète de la perte de la « souveraineté monétaire ».

Appelle à la réglementation des cryptos

Dans le cadre de la Conférence financière annuelle de Paris Europlace, le président de la BdF Banque de France, François Villeroy de Galhau, a demandé aux autorités européennes de réguler rapidement les cryptomonnaies.

“L’Union européenne doit adopter un cadre réglementaire dans les mois à venir concernant les monnaies numériques. Je dois souligner ici l’urgence : il ne nous reste plus beaucoup de temps, 1 ou 2 ans.”

La Banque de France a déjà appelé à la réglementation des crypto-monnaies en 2018, accusant le secteur des actifs cryptos d’être en proie à des arnaques.

Ce leader de la BdF insiste fortement sur l’urgence de ce cadrage des monnaies numériques pour protéger sa propre émission de monnaie fiduciaire (sans contrainte) :

« Je dois insister ici sur l’urgence : il ne nous reste plus beaucoup de temps, 1 ou 2 ans [pour établir un cadre réglementaire]. Tant sur les monnaies numériques que sur leurs transactions, nous devons, en Europe, agir aussi vite que possible. »

Les crypto-monnaies en plein essor

Selon une étude de l’Université de Cambridge, le nombre d’utilisateurs mondiaux de crypto-monnaies a triplé en 2 ans.

Au troisième trimestre 2020, il y avait 101 millions d’utilisateurs de devises numériques sur des plateformes de trading telles que Coinbase (l’une des plus grandes plateformes d’échanges qui a récemment divulgué sa politique de listing de projet) ou Binance (malgré que la plateforme d’exchange a été refusée par les régulateurs britanniques).

Le roi des cryptomonnaies, Bitcoin, a ainsi gagné plus de 800 % entre avril 2020 et avril 2021, atteignant un pic de plus de 64.000 dollars l’unité. Il s’échange aujourd’hui autour des 35.000 dollars.

Une menace pour l’Euro

Il estime que l’utilisation de plus en plus répandue de la crypto-monnaie constitue une menace pour la monnaie fiduciaire (la monnaie nationale de la banque centrale).

Le gouverneur a attribué cette croissance rapide à la baisse accélérée de l’argent liquide due à la crise du Covid-19. François Villeroy de Galhau a assuré que pendant la pandémie, la popularité des paiements numériques était « deux fois plus rapide qu’avant la crise« .

En fin de compte, les monnaies numériques telles que BitcoinEtherBinance Coin ou XRP peuvent conduire à « la marginalisation de l’utilisation de la monnaie de la banque centrale« .

François Villeroy de Galhau a prévenu que :

“Le risque est clairement que l’Europe perd son élan, pas seulement dans sa volonté de renforcer le rôle international de l’euro, mais même dans sa préservation”… “Qu’il s’agisse des monnaies numériques ou des paiements, nous, en Europe, devons être prêts à agir aussi vite que nécessaire, ou prendre le risque d’une érosion de notre souveraineté monétaire”

On peut constater la panique évidente dans leurs discours, ils transpirent pour limiter davantage le désir de crypto-monnaie. Le gouverneur de la BdF a demandé instamment que le cadre réglementaire soit renforcé dans les prochains mois. Concrètement, la Banque de France craint que les Européens ne préfèrent à terme les cryptomonnaies à l’euro. Afin de freiner cette tendance, l’UE développe activement un euro numérique. L’objectif de la Banque centrale européenne (BCE) est de déployer cette monnaie numérique dans tous les pays de la zone euro à partir de 2025.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires