L’agence de renseignement d’Israël « Mossad » cherche à embaucher un expert en cryptomonnaie.

Selon Ynet, Mossad, une agence de renseignement israélienne recherche aujourd’hui un expert en cryptomonnaie et en technologie financière pour un rôle non spécifié. Il est suggéré que l’agence puisse recourir au Bitcoin et à d’autres cryptomonnaies pour effectuer des paiements anonymes à ses agents ou acheter des équipements classifiés.

Le Mossad se tourne vers les cryptomonnaies

L’agence de renseignement d’Israël Mossad a publié une offre d’emploi pour un expert en cryptomonnaie qui possède au moins 3 ans d’expérience en technologie financière. Selon les exigences décrites, le candidat doit avoir « une connaissance et une expertise technologiques approfondies dans le monde de la fintech, du DEF, du commerce électronique, ainsi que des monnaies numériques ». La description du rôle désigne brièvement qu’il comprend « les activités de développement de systèmes de leadership, d’initiation, de planification et d’accompagnement. »

Lire aussi : Les contrats à terme sur l’or ont chuté pendant la session américaine.

D’autres postes recherchés par l’agence incluent un consultant en affaires pour ce qui est défini comme un « rôle stimulant et dynamique ». Ce ne sont pas les seuls postes affichés selon Ynet. Le Mossad est aussi en quête d’une personne qui a la capacité de développer des moyens mécaniques uniques pour un travail qui comprend « la planification, le développement, la fabrication, la mise en œuvre, la rédaction de portefeuilles de produits, la formation, la gestion de la méthodologie des produits et la réalisation d’une intégration mécanique pour des assemblages complexes ».

L’utilisation du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies pour les paiements anonymes est exactement ce que la plupart des pays, principalement les États-Unis, ont tenté d’étouffer. Bitcoin, qui a de nouveau touché 45 000 $ ce week-end, ne serait pas le meilleur moyen pour cela, à moins que des services de mixage ne soient ainsi utilisés. Monero (XMR) conviendrait mieux, car il intègre ces fonctionnalités dans la blockchain. Naturellement, l’agence de renseignement n’a rien précisé de tout cela, ni même à quoi servirait l’intérêt signalé ou l’utilisation possible des cryptomonnaies.

En quoi consiste le financement du Hamas ?

Le ministre israélien de la Défense, Benny Ganz a signé un ordre de saisie des comptes cryptés liés aux membres du Hamas. Pourtant, on ne sait pas officiellement si le nouveau rôle recherché par le Mossad est lié aux efforts d’Israël pour supprimer de tels comptes appartenant au Hamas.

La manœuvre intercède tant en parallèle avec les plans d’Israël pour accélérer le déploiement du shekel numérique, sa monnaie numérique de banque centrale (CBDC). En mai, le régulateur monétaire a annoncé qu’il accélérait ses préparatifs pour le lancement potentiel de le fiat numérique.

Lire également : Lancement d’un ETF Bitcoin (BTC) en France, il sera régulé par l’AMF chez Melanion Capital.

Bref, la Banque centrale israélienne a affirmé qu’elle n’avait aucun projet confirmé de lancer le shekel numérique à une date précise. Cela dit, le régulateur faisait seulement allusion à la préparation d’un plan d’action, qui assurera sa préparation à lancer une CBDC si la situation se présente. L’objectif principal serait d’évaluer les avantages et les risques d’un tel décret numérique, car son impact pourrait être énorme sur le système monétaire existant.

 

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des