La start-up d’assurance santé Alan

La start-up d’assurance santé Alan devient une licorne

Alan, la jeune pousse de l’assurance santé, lève 185 millions d’euros et devient membre des licornes. La start-up souhaite avancer pour devenir une super app, et s’étendre un peu plus à l’étranger. La start-up a fait son annonce le 20 avril, pour sa levée de fonds de 185 millions d’euros, la plateforme est entièrement en ligne. La société est déjà en communauté du Next40 et aperçue par la mission French Tech et enfin entrée dans la membre de licorne avec une valorisation d’un milliard d’euros. Une levée de fonds en série D qui a été opérée plutôt que prévu autour des investisseurs qui escortent Dragoneer, Exor, des fleurons de la tech -Coatue Management ainsi que ses associés Ribbit Capital, Temasek et habituels Index Ventures.

Lecture connexe : Kili Technology : lève 25 millions de dollars pour sa plateforme d’entraînement de IA

L’atteinte des objectifs de développement

La société a dépassé les 161 000 membres et mis en avance l’atteinte de ses objectifs de développement pour les trois années passées. Jean-Charles Samuelian co-fondateur d’Alan résume qu’il y un an, nous avons vu des évolutions de fonds sur lesquelles nous avions joué pour gagner un peu plus : l’état physique est devenu un facteur crucial, les sociétés auraient dû se rendre compte ainsi que la numérisation des opérations s’est accélérée. 

Des sociétés plus grandes et de nouveaux éléments dont la distribution en gros ainsi que les hôtelleries, restaurations, ont été appâtées. Elle est actuellement groupée d’entreprises diversifiées.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des