Bouygues Télécom

Bouygues Telecom épinglée par la CNIL pour avoir tracker les e-mails du client

La compagnie eWatchers porte plainte auprès de Cnil pour l’opérateur Bouygues Telecom qui a volé les droits de ses clients en intégrant des pixels espions dans ses e-mails sans l’aval de ses clients. L’association a pour but de garantir la sécurité des cybernautes et exige la suspension de cette méthode ainsi que la compensation pour les clients qui ont été impactées. L’objectif de cet hacking, c’est d’envoyer un communiqué auprès des clients pour les informer de la disponibilité de ses nouvelles factures, cela permet à l’opérateur de recueillir les informations personnelles de ses clients afin de pouvoir faire du marketing.  

Alternative aux cookies 

Web beacon est une technique qui permet de suivre des cookies dans les publicités marketing. Une méthode élaborée qui se présente comme un élément d’image numérique colorée. Les identités personnelles des utilisateurs se retrouvent dans cette image lors du chargement de ce pixel. 

à découvrir également : La start-up d’assurance santé Alan devient une licorne

Selon l’association eWatchers, l’opérateur Bouygues Telecom met un pixel de Google Analytics et de Weborama dans les courriels de ses clients, Weborama est une entreprise connue dans le secteur de l’enlèvement de données marketing et du partage d’affichage publicitaire en ligne.  

Pas de classification de l’adresse IP

Trouver dans une annonce que, « Bouygues Telecom qui est intentionnellement ou par inadvertance n’active pas l’option peuvent anonymiser les adresses IP collectées par Google Analytics et ne pas utiliser les données collectées dans les publicités ciblées. 

Pour aller plus loin : La vrais liste des licornes françaises tels que Voodoo, Mirakl, Shift, Alan, Contentsquare et Ledger

Cependant, comme le souligne l’association, la collecte de données personnelles, telles que les adresses IP personnelles et les adresses e-mail, est organisée par le règlement général sur la protection des données (RGPD). Selon l’association, Bouygues Telecom doit avertir les clients et demander leur consentement, à la manière d’un cookie accroché au mur. Ce qui ne semble pas effectué, réplique eWatchers. L’association a bien précisé que, la seule option disponible pour les abonnés est de leur permettre de refuser de recevoir des e-mails promotionnels, mais pour être précis, cela ne prend pas en compte la désinscription de l’utilisateur.

L’exigence du dédommagement

Le demandeur réclame à Bouygues Telecom de supprimer le pixels espion de l’e-mail envoyé à l’abonné et de notifier son consentement à l’abonné. Le commerçant doit supprimer les informations personnelles collectées jusqu’à présent et demander à la société tierce de les supprimer.

Une indemnisation est également requise pour tous les clients concernés. Bouygues Telecom, qui a été contactée par L’Usine Digitale sur l’authenticité de ces accusations, n’a pour l’instant pas répondu à notre demande.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des