La spin-out de l’Université Queen’s lève 316000 £ pour la technologie d’arpentage maritime


La start-up utilisera le financement pour développer sa technologie d’arpentage sous-marin qui pourrait aider à conserver les espèces marines.

FjordStrong, une spin-out de l’Université Queen’s de Belfast, a obtenu un financement de démarrage de 316 000 £.

La ronde d’investissement était dirigée par QUBIS, la division de commercialisation de l’Université Queen’s, avec un certain nombre d’investisseurs privés.

FjordStrong est une société de technologie de la biodiversité marine qui a développé un système de levés sous-marins. Ce système, appelé Vidéo sous-marine appâtée à libération automatique, est conçu pour étudier les espèces à haute valeur de conservation et les zones marines protégées.

Il cherche également à exploiter l’exigence croissante de travaux d’enquête soucieux de l’environnement en développant une technologie qui n’a aucun impact sur la biodiversité.

La start-up a été fondée en 2019 après avoir participé au programme d’Innovate UK pour accélérer la commercialisation de la recherche dans les universités du Royaume-Uni.

Il travaille actuellement avec des ONG internationales et des agences gouvernementales britanniques sur des projets soutenant la conservation des raies et des raies en danger critique d’extinction.

Soutenir Silicon Republic

FjordStrong travaille également avec Inland Fisheries Ireland et BlueWise (anciennement SmartBay) à Galway pour explorer comment l’infrastructure des énergies marines renouvelables peut jouer un rôle dans la protection de la faune vulnérable.

Ruairí Gallagher, directeur fondateur et consultant principal de FjordStrong, a déclaré que le récent financement aidera l’entreprise à développer des logiciels d’analyse vidéo et d’automatisation.

«Cela a la capacité de transformer l’engagement des parties prenantes et les processus de décision parmi les agences axées sur le soutien de la biodiversité marine», a-t-il ajouté.

«Avec ce système, nous fournirons des démonstrations aux clients où nous constatons un intérêt à la fois dans le secteur commercial et dans le secteur de la conservation.»

L’un des nouveaux bailleurs de fonds de la société est l’investisseur providentiel irlandais et entrepreneur technologique Mary McKenna.

«J’ai investi dans FjordStrong parce que le moment est venu pour que les innovations se manifestent dans la lutte contre le changement climatique et en particulier dans la protection des écosystèmes marins», a-t-elle déclaré.

«J’adore la fusion de l’ingénierie brevetée et des logiciels intelligents appuyés par des années de recherche combinée à une équipe compétente et dynamique. C’est formidable de voir l’Irlande du Nord ouvrir la voie. »

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires