La société Intel veut investir en Europe plus de 80 milliards d’euros dans le secteur des puces.

Ce mardi 7 septembre, Intel Corporation (NASDAQ : INTC) a déclaré qu’elle pourrait investir jusqu’à 80 milliards d’euros (95 milliards de dollars ou 69 milliards de livres sterling) en Europe au cours des 10 prochaines années pour développer la capacité de production de semi-conducteurs, au moment où l’industrie de l’automobile est confrontée à une pénurie mondiale, et les ont forcées à fermer des usines d’assemblage.

La France et l’Allemagne favori pour accueillir deux usines.

Au salon de l’auto de Munich, Pat Gelsinger, PDG du géant Américain des puces, a déclaré que son équipe annoncerait l’implantation de deux nouvelles grandes usines en Europe avant la fin de l’année.

à lire aussi : Le 14 septembre, Apple pourrait présenter l’iPhone 13.

L’Allemagne et la France sont les mieux placées, mais la Pologne aussi pourrait être un choix, car Intel y existe déjà.

Pat Gelsinger à déclaré que l’objectif est :

« Un projet total de 80 milliards d’euros au cours de la prochaine décennie qui serait un catalyseur pour le secteur des semi-conducteurs (…) un catalyseur pour l’ensemble du secteur technologique ».

Intel propose ses services pour aider le secteur de l’automobile.

En avril, lors de son dernier déplacement en Europe, il avait rencontré Thierry Breton le commissaire européen. Durant cette rencontre, il avait demandé que le pouvoir public européen soutienne financièrement leurs projets d’investissements en Europe.

En mars, Gelsinger a clairement fait savoir qu’il souhaitait un retour, après avoir déclaré qu’Intel cherchait 8 milliards d’euros (7 milliards de livres) de subventions publiques pour son projet d’usine européenne de fabrication de semi-conducteurs.

Le groupe américain, est le plus grand fabricant mondial de processeurs d’ordinateurs et de centres de données, en mars, il a fait connaître sa volonté d’ouvrir ses usines à d’autres parties prenantes, et mardi Pat Gelsinger a annoncé que les constructeurs automobiles peuvent utiliser son usine de fabrication en Irlande pour produire des semi-conducteurs.

Il a rajouté que :

« Les voitures deviennent des ordinateurs avec des pneus. Vous avez besoin de nous et nous avons besoin de vous (…) l’objectif est de créer un centre d’innovation en Europe, pour l’Europe ».

Selon l’estimation de Pat Gelsinger, les puces vont représenter 20 % des coûts des voitures d’ici 2030, contre 4 % en 2019.

autre article :

Il a déclaré que : À Paris, des braqueurs volent pour 10 millions d’Euros en bijou dans la boutique Bulgari.

« Cette nouvelle ère de demande soutenue de semi-conducteurs nécessite une réflexion audacieuse et large. En tant que PDG d’Intel, j’ai le grand privilège d’être en mesure de mobiliser les énergies de 116 000 employés et d’un écosystème massif de conception et de fabrication de puces, pour répondre à la demande. ».

En juillet, Gelsinger a averti que bien que l’écosystème des puces est en train de se rétablit, la chaîne d’approvisionnement est toujours saturé et que la pénurie de puces devrait se poursuivront jusqu’en 2023.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des