La coentreprise entre Stellantis et GAC va fermer deux usines.

Selon la déclaration de Guangzhou Automobile Group (GAC), le groupe chinois, la coentreprise quelle forme avec Stellantis fermera l’une de ses deux usines en Chine en mars de l’année prochaine.

Fermeture pour restructuration.

La fermeture fait partie d’un plan visant à restructurer Stellantis sur le premier marché mondial de l’automobile, où les ventes du groupe ne décollent pas.

à lire aussi : La société Intel veut investir en Europe plus de 80 milliards d’euros dans le secteur des puces.

La coentreprise peu produire actuellement 328 000 véhicules sur 1 an, mais seuls 12 288 véhicules ont été vendus au cours des sept premiers mois de cette année, tous étant des SUV de la marque Jeep.

Selon une déclaration de GAC, elle va transférer sa production de Canton à Changsha dans le but d’ :

« Augmenter le taux d’utilisation des usines et réduire les coûts ».

La capacité de production annuelle de l’usine de Changsha est de 164 000 véhicules, ce qui est bien supérieur au volume des ventes de la coentreprise.

Stellantis envisage une nouvelle stratégie pour la Chine.

Interroger à ce sujet un porte-parole de Stellantis a refusé de commenter. En plus de sa coopération avec GAC, le groupe né de combinaison de PSA (PA : PEUP) et Fiat Chrysler a également un contrat de coentreprise avec la société chinoise Dongfeng Motor Group, qui a vendu 47 788 véhicules de janvier à juillet.

Mercredi, Dongfeng a annoncé qu’il vendrait sa participation de 1,15 % dans Stellantis pour 600,4 millions d’euros, soit 711,3 millions de dollars.

Après la vente, le constructeur automobile chinois conservera une part de 4,5 % dans la société néerlandaise.

Depuis lors, le cours de l’action GAC a perdu près de 3 % à Hong Kong et de près de 2 % à Shanghai, tandis que le cours de l’action Dongfeng a légèrement augmenté à Shanghai et a augmenté de plus de 1 % à Hong Kong en début de séance mercredi.

Le PDG de Stellantis, Carlos Tavares, a déclaré que le groupe se penchait sur une nouvelle stratégie pour la Chine, qu’ils vont mettre en place avant la fin de cette année.

Le groupe envisage de commercialiser leur marque Opel sur le marcher chinois et ainsi proposé des véhicules entièrement électriques.

Chute des ventes de voiture en Chine.

La concurrence s’intensifie actuellement sur le marcher chinois pour le secteur de l’automobile. L’an dernier, ce sont 25 millions de véhicules qui ont été vendus, en raison de la baisse des ventes, des coentreprises entre des constructeurs automobiles internationales et des partenaires locaux ont été réduites.

autre article : Le 14 septembre, Apple pourrait présenter l’iPhone 13.

Ainsi, le mois dernier Mazda Motors (T: 7 261) a stopper sa coentreprise avec FAW .

Hyundai (KS: 005380) et BAIC ont vendu une usine au constructeur de voitures électriques Li Auto.

L’année dernière, Renault (PA : RENA) a fermé son activité avec Dongfeng moins de cinq ans après sa mise en production. En 2018, Suzuki Motor s’est retiré de sa seule coentreprise chinoise avec Changan.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers