La répression technologique de la Chine s’intensifie sur la fintech


Treize des plus grandes entreprises technologiques chinoises ont reçu l’ordre de suivre des règles financières plus strictes à mesure que le gouvernement se durcit en matière de technologie.

Pékin renforce sa surveillance de l’industrie technologique en signalant clairement que les jours de croissance sans encombre sont révolus.

Des semaines après qu’Alibaba et Ant Group aient ressenti leur colère, les autorités chinoises se sont tournées vers l’espace fintech au sens large et les services financiers. La banque centrale et d’autres autorités ont ordonné à 13 plates-formes en ligne en Chine, dont ByteDance, Tencent et JD, la société mère de TikTok, de suivre des règles plus strictes pour leurs divisions financières.

Lors de l ‘«entretien de supervision», comme l’a rapporté Nikkei, les responsables ont dit aux 13 entreprises qu’elles devaient instaurer des contrôles plus stricts sur les prêts et la sécurité des données.

La Banque populaire de Chine a déclaré dans un communiqué que les plates-formes Internet «ont joué un rôle important» dans l’amélioration des services financiers mais nécessitent une plus grande supervision.

«(Certains) services financiers fonctionnaient sans licence, et il y a de graves violations des règles dans des domaines tels que l’arbitrage réglementaire, la concurrence déloyale et les intérêts préjudiciables des consommateurs.»

Alors que les commandes étaient axées sur les services liés à la fintech, les entreprises sélectionnées pour un examen approfondi couvraient un large domaine, y compris le fabricant de smartphones Xiaomi, l’application de covoiturage Didi Chuxing et le service de livraison de nourriture Meituan.

Cela suggère que les chiens de garde voulaient envoyer un message clair que tous les secteurs sont dans sa mire.

Soutenir Silicon Republic

La marée pour les entreprises technologiques chinoises a commencé à changer à la fin de 2020 après des années d’approche de la surveillance sans intervention lorsque les régulateurs ont commencé à préparer des règles antitrust qui limiteraient les plus grandes entreprises et endigueraient les comportements anticoncurrentiels.

La relation entre l’industrie technologique chinoise et les pouvoirs en place a pris une tournure pire lorsque Ant Group, le géant de la fintech fondé par le magnat de la technologie Jack Ma, a été contraint de suspendre son introduction en bourse de 37 milliards de dollars après une pression réglementaire.

Des semaines après que Ma a critiqué publiquement le travail des banques centrales, les autorités ont mis le kibosh sur la liste.

Depuis lors, Ant Group a été contraint de restructurer son activité en tant que société holding financière, en la soumettant à des contrôles financiers plus stricts.

Dans le même temps, les autorités ont infligé une amende énorme de 2,8 milliards de dollars à Alibaba, l’autre géant de la technologie fondé par Ma. La société aurait depuis commencé à plafonner la rémunération de ses cadres supérieurs.

La réunion avec 13 plates-formes a peut-être été juste un avertissement aux entreprises de s’aligner, mais cela ne semble pas être la fin de Pékin brandissant son marteau. Hier (29 avril), Reuters a rapporté que les autorités préparaient une amende substantielle contre Tencent.

Les entreprises seront sur des coquilles d’œufs lorsqu’il s’agira de tracer leur avenir. Didi Chuxing, l’une des sociétés présentes lors des récentes réunions, prépare une introduction en bourse aux États-Unis. Contrairement à Ant Group, qui avait prévu de coter à la fois à Shanghai et à Hong Kong, Didi Chuxing devra suivre les règles américaines, mais tout changement radical de sa structure commerciale ou de sa gouvernance dans son pays aura un effet significatif sur toute introduction en bourse.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires