La plate-forme de médias sociaux liée à Trump Gettr piratée le jour du lancement


Le site, dirigé par l’ancien porte-parole de Trump, Jason Miller, a été violé lors de son lancement lors des célébrations du 4 juillet.

Un nouveau site de médias sociaux lié aux membres du personnel de l’ancien président américain Donald Trump a été piraté le jour de son lancement officiel.

Dimanche, alors que les Américains célébraient le 4 juillet, un pirate informatique a réussi à accéder à Gettr, un site de médias sociaux lancé par l’ancien porte-parole de Trump, Jason Miller.

Le coupable a réussi à dégrader les comptes de certains membres de premier plan.

« Le problème a été détecté et résolu en quelques minutes, et tout ce que l’intrus a pu accomplir était de changer quelques noms d’utilisateurs », a déclaré Miller à Reuters.

C’est un début cahoteux pour la nouvelle application, mais elle a déjà signé 500 000 personnes. L’application, qui emprunte beaucoup à Twitter dans sa conception et sa mise en page, promet d’être un refuge pour les voix républicaines, conservatrices et pro-Trump qui se sentent indésirables sur les principaux réseaux sociaux.

Avant l’annonce du piratage de dimanche, Miller, directeur général de la société, a déclaré que Gettr était un « défi direct aux oligarques des médias sociaux de la Silicon Valley » et à leur « tyrannie réveillée ».

Soutenir la Silicon Republic

« Gettr est le marché des idées. Nous n’annulerons pas les gens pour leurs opinions politiques, et Gettr offre beaucoup plus de fonctionnalités et une meilleure technologie que tout ce qui existe.

Steve Bannon et un certain nombre d’autres visages conservateurs et pro-Trump ont fait surface sur Gettr.

Reste à voir à quel point Trump est impliqué, voire pas du tout. Politico a indiqué que la société avait réservé un compte pour l’ancien président.

Trump s’est retrouvé sans son klaxon sur les réseaux sociaux après avoir été définitivement expulsé de Twitter et Facebook à la suite de la tentative d’insurrection du Capitole le 6 janvier.

Trump a lancé un blog malheureux plus tôt cette année comme plate-forme pour continuer à publier et atteindre son public, mais cela a été abandonné après seulement quelques semaines.

Il y a eu une surabondance de nouveaux sites de médias sociaux ces dernières années qui ont tenté d’éloigner les utilisateurs de Twitter et Facebook en prétendant offrir une plate-forme gratuite pour tous leurs idées, notamment Parler, mais aucun d’entre eux n’a pu s’inscrire. l’ancien tweeter en chef.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires