La pénurie mondiale de puces continue de faire des ravages sur les chaînes d’approvisionnement


La pénurie mondiale de semi-conducteurs a déjà eu un impact sur l’offre de voitures et d’ordinateurs, mais les pertes d’emplois et les hausses de prix sont également au rendez-vous.

La pénurie mondiale de puces continue de hanter pratiquement toutes les industries qui nécessitent un semi-conducteur dans son processus de fabrication.

L’une des industries les plus durement touchées a été l’industrie automobile, qui devrait perdre 110 milliards de dollars de revenus cette année, selon une nouvelle analyse d’AlixPartners, presque deux fois plus que les estimations précédentes de 60 milliards de dollars.

Mais ce ne sont pas seulement les revenus et l’offre dont les constructeurs automobiles doivent se soucier. Stellantis, la société automobile formée par la fusion de Fiat et Peugeot, a déclaré qu’elle supprimait plus de 1 600 emplois dans son usine de Jeep de l’Illinois dans le but «d’équilibrer les ventes et la production» de la Jeep Cherokee, qui y est fabriquée.

Plus tôt ce mois-ci, le directeur financier de l’entreprise, Richard Palmer, a déclaré que s’il s’attend à ce que la pénurie s’améliore plus tard cette année, elle risque de fuir en 2022. «Je pense qu’il serait naïf de s’attendre à ce qu’elle disparaisse tout simplement», a-t-il déclaré.

Sa prédiction est conforme à celle de nombreux autres leaders de l’industrie, y compris le PDG d’Intel, Pat Gelsinger, qui a déclaré que la pénurie pourrait prendre «quelques années» pour se résorber.

En dehors de l’industrie automobile, les fabricants d’ordinateurs et d’autres appareils électroniques ont commencé à ressentir le poids de la pénurie.

S’adressant aux analystes à la suite du dernier rapport sur les résultats d’Apple, le directeur financier du fabricant d’iPhone, Luca Maestri, a prédit une perte de ventes comprise entre 3 et 4 milliards de dollars au cours du trimestre en cours en raison de l’approvisionnement limité de certaines puces.

Soutenir Silicon Republic

Et selon la société d’études de marché NPD, le prix des modèles de téléviseurs plus grands a augmenté d’environ 30% par rapport à l’été dernier en raison des problèmes d’approvisionnement causés par la crise des puces.

Certaines entreprises ont déjà signalé des hausses de prix, notamment le fabricant d’ordinateurs taïwanais Asus et Synaptics, une entreprise qui développe divers matériels et logiciels, y compris des pavés tactiles pour ordinateurs.

Aide à l’horizon

Bien que la pénurie actuelle de puces prenne du temps à se corriger, plusieurs investissements et stratégies majeurs ont été mis en place pour à la fois endiguer la demande actuelle et protéger l’industrie contre les pénuries futures.

Le dernier investissement vient de la Corée du Sud, qui a dévoilé la semaine dernière son intention de dépenser environ 450 milliards de dollars pour construire la plus grande base de fabrication de puces au monde au cours de la prochaine décennie, dans un investissement dirigé par Samsung Electronics et SK Hynix.

Il fait suite à plusieurs autres augmentations d’acteurs de l’industrie, notamment un investissement de 20 milliards de dollars dans deux nouvelles usines de fabrication Intel en Arizona et un investissement de 100 milliards de dollars de TSMC pour augmenter sa capacité de fabrication.

En termes de plans à long terme, l’UE a déjà commencé à chercher des moyens de réduire sa dépendance vis-à-vis des États-Unis et de l’Asie pour les semi-conducteurs.

Ayant déjà défini les ambitions pour l’Europe de fabriquer un cinquième des semi-conducteurs mondiaux d’ici 2030 dans le cadre d’une nouvelle stratégie décennale, l’UE envisage également une alliance dans les semi-conducteurs avec STMicroelectronics, NXP, Infineon et ASML.

Pendant ce temps, Reuters a rapporté vendredi dernier (14 mai) que les sénateurs américains étaient sur le point de conclure un accord de 52 milliards de dollars qui augmenterait considérablement la production et la recherche de puces aux États-Unis au cours des cinq prochaines années.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires