La Chine a mis au ban les activités du minage : mener l’énergie inutilisée à la voiture électrique.

La Chine a interdit presque toutes les activités du minage sur son territoire, ces derniers mois. De ce fait, certaines centrales hydroélectriques produisent de l’énergie inutilisée. Une conséquence inattendue est que la province du Guizhou espère utiliser cette énergie pour inciter les véhicules électriques.

Chine : les conséquences non prévues de la purge du minage

La suppression du minage de Bitcoin (BTC) par la Chine reste l’une des nouvelles les plus sensibles pour les cryptomonnaies depuis avril dernier. En globale, de nombreuses provinces ont été informées que le gouvernement chinois est obligé d’arrêter ses activités, notamment le Yunnan et le Sichuan. La conséquence directe est qu’en raison de ces fermetures forcées, le taux de hachage mondial de Bitcoin a perdu au moins 10 %.

La purge par le gouvernement chinois a provoqué une conséquence assez imprévue, en effet, la centrale hydroélectrique s’est arrêtée alors qu’elle était utilisée par la ferme de minage.

Lire aussi : Coinbase permet à ses utilisateurs d’acheter des cryptos via Apple Pay sur sa plateforme, et bientôt sur Google Pay.

Ces centrales fermées représentent un véritable gâchis en termes d’environnement et d’économie. En fait, le but de la Chine d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2060 se repose sur des centrales hydroélectriques pour une production de l’électricité verte, sans carbone et finalement à moindre coût.

L’énergie non utilisée à la voiture électrique ?

Dans les provinces qui interdisent les activités minières, le Guizhou n’est pas sûrement la plus connue. Cependant, jusqu’à présent, il s’agit de la première tentative pour résoudre le problème des centrales hydroélectriques inutilisées. En fait, le Guizhou prévoit de construire au moins 4 500 bornes de recharge pour véhicules électriques en 2021, au moins 5 000 en 2022 et au moins 5 500 en 2023.

D’ici 2023, fournir 38 000 bornes de recharge à la population du Guizhou est ainsi un objectif ambitieux, soit une pour 1 000 habitants. En revanche, la France ne compte qu’une seule borne de recharge pour 2 000 habitants.

Il y a quelques mois, les autorités chinoises ont décidé de durcir le ton contre le Bitcoin et d’autres cryptomonnaies. Le gouvernement chinois a ordonné la fin du minage de cryptomonnaie dans le Sichuan. Cette province du sud-ouest de la Chine était la deuxième productrice de ces monnaies numériques dans le pays. La région connaissait 90 % des capacités de minage de la Chine.

Autre sujet : Est-ce qu’Alpaca Finance (ALPACA) est un projet crypto d’avenir ?

Son arrêt a apporté un malheur pour plusieurs détenteurs de cryptoactifs. Déjà en mai, le pays avait interdit aux institutions financières, banques et entreprises de proposer des services liés aux cryptomonnaies. La cryptomonnaie est jugée par le régime comme trop volatile, créant des instabilités boursières non-négligeables et qui est pour le moment, incertain.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des