La Bourse de Londres fait son entrée dans la cryptosphère en acquérant TORA pour 325 millions de dollars.

Le London Stock Exchange Group (LSEG) prévoit d’acheter le fournisseur américain de technologie de trading TORA pour 325 millions de dollars. Cela marque l’entrée de la Bourse de Londres dans l’espace des actifs numériques.

Une acquisition pour le renforcement de sa position dans l’espace cryptographique

Le London Stock Exchange Group (LSEG) a récemment annoncé qu’il allait acheter TORA, un fournisseur de solutions technologiques de la trading pour 325 millions de dollars. Pour rappel, TORA est dirigé par le PDG Robert Dykes et fournit à ses clients des solutions logicielles pour le trading d’actions, de devises, de titres à revenu fixe, de produits dérivés et de crypto-monnaies.

Dean Berry, responsable des transactions et solutions bancaires, a déclaré dans un communiqué :
« L’acquisition de TORA permettra à LSEG de fournir des capacités de « transaction » clés au côté acheteur.« 

L’acquisition ajoutera donc des actifs en monnaie numérique à son échange pour répondre à la demande croissante des investisseurs pour des produits d’investissement diversifiés. LSEG a déclaré dans l’annonce que TORA renforçait sa position dans l’espace des actifs numériques alors que les institutions recherchent de plus en plus une exposition aux crypto-monnaies et autres actifs numériques.

L’accord devrait être conclu au second semestre de cette année, sous réserve des approbations réglementaires, selon les rapports.

A découvrir : Elon Musk a révélé que le nouveau restaurant drive-in de Tesla acceptera Dogecoin.

Caspian, la solution de trading crypto de TORA, combinera les prix des crypto-monnaies, les informations d’achat et de vente, les ordres, les positions, les comptes et l’exécution sur plusieurs échanges de crypto-monnaies en une seule plate-forme que les clients pourront utiliser. La solution fournit également l’intelligence et la technologie du routeur d’ordres pour envoyer les informations opportunes requises par les clients aux bourses respectives.

Par ailleurs, LSEG avait précédemment investi dans Nivaura, une solution de flux de travail pour les marchés des capitaux qui fonctionne avec les systèmes traditionnels et blockchain.

Les bourses mondiales optimistes pour les actifs numériques

Diverses bourses à travers le monde ont adopté différentes approches des actifs numériques. La plate-forme de services de marché du Nasdaq fournit une technologie pour les marchés d’actifs numériques depuis un certain temps.

SIX a lancé le SIX Digital Exchange (SDX) pour les actifs numériques natifs. Le propriétaire de la Bourse de New York, ICE, a fondé BAKKT, qui proposait initialement des dérivés cryptographiques, mais s’est depuis étendu pour offrir aux consommateurs des récompenses et des applications cryptographiques.

A lire également : La licorne Amber annonce un cycle de financement de 200 millions de dollars dirigé par Temasek.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de