La banque centrale ukrainienne suspend l’utilisation des crypto-monnaies suite à l’attaque russe.

Les autorités monétaires ont déclaré des mesures visaient à garantir le bon fonctionnement du système financier du pays dans le cadre de la loi martiale introduite en réponse à l’offensive militaire russe. La Banque centrale d’Ukraine restreint donc le retrait d’espèces en monnaie fiduciaire nationale et interdit le retrait d’espèces en devises étrangères.

Limite de retrait de la monnaie nationale

Le jeudi 24 février, la Banque nationale d’Ukraine (NBU) a adopté une résolution visant à limiter les retraits quotidiens d’espèces en monnaie locale à 100 000 hryvnia (environ 3 350 dollars), les salaires et les prestations sociales. Le régulateur a également interdit le déblocage de fonds en espèces à partir de comptes en devises étrangères.

Le gouvernement ukrainien a pris cette décision après que la Russie a lancé une « opération militaire spéciale » dans le pays aux premières heures du 24 février, comme l’a annoncé le président Poutine.

Des explosions de roquettes touchant des cibles à travers le pays et des informations faisant état de chars russes traversant la frontière ont incité de nombreux Ukrainiens à fuir les grandes villes, dont la capitale, Kiev, dans ce qui s’est transformé en une invasion russe à grande échelle.

Pour aller plus loin : Les tensions entre l’Ukraine et la Russie secouent les crypto-monnaies et les actions.

La fixation de taux de change

Après que le président ukrainien Volodymyr Zelensky a imposé la loi martiale, la NBU a insisté pour que les banques continuent de fonctionner, sous réserve des restrictions imposées. Celles-ci incluent également la suspension des opérations de change, à l’exception de la vente de devises étrangères par les clients. Les autorités ont ajouté que les taux de change officiels de la hryvnia étaient respectivement fixés à 29,25 hryvnia pour un dollar et à 33,17 hryvnia pour un euro.

A découvrir : Un centre de sensibilisation cryptographique lancée pour lutter contre l’utilisation illégale des actifs numériques en Amérique.

L’interdiction de paiements transfrontaliers

La Banque centrale a suspendu les paiements transfrontaliers en devises et interdit aux banques ukrainiennes de traiter les transactions de débit sur les comptes de résidents de la Fédération de Russie. L’interdiction couvre également l’émission et la distribution de monnaie électronique et le dépôt de fonds dans des portefeuilles électroniques.

Cependant, la Banque nationale d’Ukraine a noté que ces restrictions n’affectent pas les transactions avec le gouvernement ukrainien, les entreprises et les institutions qui participent aux tâches de mobilisation et aux paiements en vertu de licences spéciales délivrées par les autorités monétaires. La NBU a souligné que tous les paiements sans numéraire restent illimités, que les guichets automatiques doivent fournir des liquidités illimitées et que les banques doivent assurer le fonctionnement ininterrompu de leurs succursales.

Les crypto-monnaies non-mentionnés

Le document ne mentionne pas explicitement d’autres actifs numériques que l’Ukraine tente de réglementer, tels que les crypto-monnaies. Le Parlement du pays d’Europe de l’Est, qui se classe parmi les leaders de la région en matière d’adoption de la cryptographie, a récemment approuvé une loi sur les « actifs virtuels » qui répertorie la NBU comme l’un des principaux régulateurs du marché. Néanmoins, le projet de loi n’est pas encore officiellement entré en vigueur.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires