La Banque centrale indienne prévoit de lancer un essai de sa propre monnaie numérique avant la fin de l’année.

Le vice-gouverneur de la Reserve Bank of India (RBI) a révélé que la banque centrale prévoyait de lancer une monnaie numérique soutenue par l’État par étapes afin qu’ « il n’y ait que peu ou pas d’interruption du système bancaire indien ou des affaires monétaires ».

RBI prévoit « une mise en œuvre progressive » de la roupie numérique.

La Reserve Bank of India envisage de lancer progressivement sa propre monnaie numérique de banque centrale (CBDC), a déclaré le sous-gouverneur T. Rabi Shankar, et étudie diverses questions, notamment la technologie de base et les méthodes d’émission.

Concernant la demande de CBDC dans les économies émergentes, Shankar a souligné que les CBDC sont souhaitables non seulement en raison des avantages qu’elles créent dans le système de paiement, mais qu’elles peuvent également être nécessaires pour protéger le public dans un environnement de capital-risque.

Selon un discours publié jeudi soir, Shankar a déclaré : « Les CBDC seront probablement dans l’arsenal de toutes les banques centrales à l’avenir. La mise en place de cela nécessitera un étalonnage minutieux et une approche nuancée de la mise en œuvre ».

à découvrir aussi : Cuba cherche à devenir le premier pays d’Amérique du Nord à reconnaître et à réglementer officiellement les crypto-monnaies.

La Banque centrale de l’Inde étudie plusieurs aspects de la CBDC comme l’étude de son impact sur le secteur financier indien et sa sécurité, ainsi que sur la circulation des devises et la politique monétaire.

Entre un grand livre centralisé ou distribué

Une évaluation sur le choix de mettre en œuvre un grand livre centralisé ou distribué est nécessaire vu que la RBI commencera bientôt son expérience CBDC.

Pour rappel, la technologie du grand livre distribué (DLT), la participation de plusieurs parties prenantes est impliqué permettant aux joueurs d’accéder, partager et enregistrer des transactions sur le réseau en même temps. Cela contraste avec un grand livre centralisé où toutes les données doivent appartenir à une seule entité.

RBI a exprimé à plusieurs reprises ses préoccupations concernant la propagation et l’utilisation de crypto-monnaies qu’elle a tenté d’interdire en avril 2018. Lorsque la Cour suprême du pays a statué que la décision était inconstitutionnelle, elle a dû révoquer l’interdiction en mars 2020.

à lire également : La société Singapore Myanmar Investment Corporation(SMI) achète 800 machines minières et prévoit de fournir des services miniers.

En effet, d’après le gouverneur de l’Inde, la Reserve Bank of India lancera l’expérience de la roupie numérique avant la fin de cette année. Par conséquent, cela fera de l’Inde la meilleure économie pour considérer la CBDC, comme la Chine, le Royaume-Uni, l’Europe et d’autres pays.

« Nous sommes extrêmement prudents à ce sujet, car il s’agit d’un tout nouveau produit, pas seulement pour RBI, mais globalement. Je pense que d’ici la fin de l’année, nous devrions pouvoir – nous serions en mesure, peut-être – de commencer nos premiers essais ».

 

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des