Knix aurait obtenu 53 millions de dollars lors du dernier cycle de financement


La start-up torontoise Knix Wear, une entreprise de commerce électronique qui vend des vêtements intimes, a clôturé une nouvelle ronde de financement pour un montant de 53 millions de dollars.

Joanna Griffiths, fondatrice et PDG de Knix, a révélé que la société avait levé de nouveaux capitaux dans un article de blog mardi. Elle a écrit que le financement intervient alors que Knix se prépare à dépasser les 100 millions de dollars de revenus.

Selon le Globe and Mail, Knix a levé 53 millions de dollars et la ronde a été menée par la société de capital-investissement basée à New York, TZP Group. Le tour de capital de croissance comprenait également l’acton Capital, l’investisseur Knix existant, ainsi que le mannequin américain Ashley Graham, Tom Williams et Yard Ventures.

«J’ai pris un gros risque en collectant de l’argent pendant ma grossesse, mais cela a fonctionné mieux pour mon calendrier.»
-Joanna Griffiths, fondatrice et PDG de Knix

Knix a clôturé le tour trois jours avant que Griffiths ne donne naissance à des filles jumelles. Selon The Globe, Griffiths reste le plus grand actionnaire de Knix après le nouveau cycle.

Dans le billet de blog, Griffiths a écrit qu’elle avait décidé l’automne dernier de lever une ronde de financement pour Knix avant d’accoucher parce qu’elle «voulait prouver que la grossesse ou la maternité ne doivent pas être considérées comme une sorte de revers.»

«J’ai pris un gros risque en collectant de l’argent pendant ma grossesse, mais cela a fonctionné mieux pour mon calendrier», a écrit Griffiths.

«Dans le cas de la collecte de fonds, j’avais une règle simple: si quelqu’un parlait négativement de ma grossesse et de ma capacité à diriger Knix tout en élevant une famille, il était retiré de la [investment] processus », a écrit Griffiths. «De mon point de vue, il valait mieux le savoir à l’avance que dans la salle de conférence.»

CONNEXES: Knix lance une campagne de collecte de fonds pour faire don d’équipement médical aux travailleurs de la santé

Griffiths a lancé Knix en 2013 après avoir lancé avec succès une campagne de financement participatif Indiegogo pour des sous-vêtements sans couture pour femmes. En 2015, Griffiths a lancé une autre campagne pour financer le premier lot de son nouveau soutien-gorge. Aujourd’hui, Knix vend une large gamme de produits, notamment des sous-vêtements, des soutiens-gorge, des débardeurs, des t-shirts et des vêtements de détente.

En novembre 2019, Knix a levé 5,7 millions de dollars dans le cadre d’un cycle de financement en capital-risque dirigé par Acton Capital.
L’année dernière, au début de la pandémie, Knix a lancé une campagne GoFundMe pour soutenir les travailleurs de la santé grâce à des dons d’équipement médical, dépassant son objectif de 220 000 $.

Griffiths a écrit que le nouveau financement permettra à Knix de fabriquer plus de produits et d’acheter plus d’actions afin que la startup ne se vende pas tout le temps, ajoutant que la société prévoit d’ouvrir plus de magasins et d’élargir ses options d’appareillage virtuel. Le Globe rapporte que Knix prévoit d’ouvrir 20 nouveaux emplacements à travers le Canada et les États-Unis au cours des trois prochaines années.

Photo gracieuseté de Knix

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers