Japon : découverte et suspension de nouveaux lots de vaccin Moderna contaminés

En août, deux hommes trentenaires meurent après avoir reçu des injections du vaccin Moderna venant de lots qui révélaient des impuretés. Au lendemain de l’enquête lancée par le ministère de la Santé japonais, les injections ont été suspendues par deux préfectures après la découverte de nouveaux lots contaminés. La nature des particules découvertes dans les flacons reste inconnue. Ces derniers ont été conçus par un sous-traitant de Moderna en Europe. 

De nouveaux lots de vaccin Moderna contaminés

Trois jours après la suspension de l’administration d’environ 1,63 millions de doses du vaccin Moderna contre le coronavirus à cause d’agents contaminants détectés dans certains lots, les régions de Gunma et d’Okinawa au Japon ont annoncé dimanche la découverte de nouveaux lots infectés et la suspension des administrations avec les doses venant de ces lots. La préfecture d’Okinawa, se trouvant dans le sud du Japon, a déclaré la suspension des injections dans un important centre de vaccination dans la ville de Naha.

A découvrir : En France, les secteurs encore touchés par la crise craignent la fin des aides

Selon les médias locaux, les lots touchés par cette contamination, détectée samedi à Okinawa, sont différents des lots suspendus jeudi après la découverte d’impuretés dans certains flacons de ce produit. Située au nord de Tokyo, la préfecture de Gunma a aussi annoncé la suspension de l’utilisation de lots contaminés.

Enquête indispensable sur les deux décès dont la cause réelle n’est pas établie

Samedi, le ministère japonais de la Santé a ouvert une enquête concernant le décès en août de deux hommes trentenaires, ayant reçu une deuxième dose du vaccin Moderna, pour définir la cause de leur mort. Il a précisé que :

« Le lien de cause à effet avec la vaccination reste à ce jour inconnue »

Source : capital.fr

Les doses que ces deux hommes ont reçues venaient de l’un des lots suspendus jeudi dernier par le gouvernement.

La nature des particules constatée dans les flacons reste encore inconnue. Toutefois, la chaine japonaise NHK, de source ministérielle, mentionne que la substance étrangère soupçonnée serait de nature métallique.

Les lots suspects fabriqués par un sous-traitant européen ont été uniquement distribués au Japon

L’entreprise américaine présume que le problème vient d’une ligne de production de son sous-traitant en Espagne, rovi, qui fabrique ses vaccins contre le coronavirus pour les marchés en dehors des Etats-Unis.

Le 26 août, Rovi, dont les actions ont baissé de 13,38%, a annoncé dans un communiqué avoir ouvert une enquête et travaille afin de donner toutes les informations concernant l’incident possible. Il a également ajouté que le lot concerné était prévu pour être distribué uniquement au Japon et que deux autres lots traités avant et après sont retenus par prudence.

A voir aussi : L’évolution du coronavirus dans le monde

L’Agence européenne des médicaments a annoncé qu’elle enquêtait sur les faits de contamination et analysait s’il y avait une conséquence sur les approvisionnements de l’UE. D’après les données publiques de l’UE, jusqu’à présent, Moderna a livré à l’UE plus de 70 millions de doses de son vaccin COVID-19. L’entreprise a deux contrats avec le bloc des 27 nations pour fournir au total jusqu’à 460 millions de doses.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des