GreenSky Capital obtient 15 millions de dollars lors de la première clôture du Fonds IV


La société de capital-risque basée à Toronto, GreenSky Capital, a récemment annoncé la première clôture de son quatrième fonds, levant 15 millions de dollars pour soutenir davantage de startups technologiques canadiennes en démarrage.

Grâce au GreenSky Accelerator Fund IV, la société vise à soutenir davantage d’entreprises technologiques canadiennes en démarrage, en mettant un accent particulier sur les startups axées sur le B2B et les entreprises possédant une propriété intellectuelle (PI) complexe qui ont besoin d’une mise à l’échelle.

GreenSky a soutenu des startups comme ProNavigator, Cyclica et Funnelytics.

« Avec Fund IV, nous étions ravis non seulement de doubler la taille des actifs sous gestion, mais aussi de doubler la taille de notre base d’investisseurs en commandite », a déclaré Mike List, l’un des associés directeurs de GreenSky.

Selon GreenSky, les commanditaires du fonds « sont composés d’un réseau d’investisseurs privés canadiens et américains, dont beaucoup ont soit investi dans les trois fonds précédents de GreenSky, soit ont été introduits par ceux qui l’ont fait ».

Fondée en 2010, GreenSky a déjà investi dans des entreprises comme la start-up Kitchener FinTech ProNavigator, la société de biotechnologie torontoise Cyclica et la start-up torontoise de marketing numérique Funnelytics.

GreenSky prévoit de déployer Fund IV au cours des deux prochaines années, en réalisant des investissements d’amorçage d’environ 1 million de dollars, en mettant particulièrement l’accent sur les entreprises B2B en démarrage à « potentiel de croissance élevé ».

L’entreprise a déjà fait son premier investissement par le biais du Fonds IV dans la startup de logiciels de technologies propres Anessa, basée au Nouveau-Brunswick, qui fournit des logiciels qui aident les usines de biogaz de taille moyenne à prédire la faisabilité du projet et à améliorer les performances de production.

CONNEXES : Cyclica obtient 23 millions de dollars alors qu’elle cherche à créer « le futur pipeline biotechnologique »

Selon GreenSky, la startup sert actuellement des clients dans 11 pays et « a déjà fait preuve d’une traction significative ». GreenSky a investi dans Anessa aux côtés de la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick, Concrete Ventures, East Valley Ventures et d’autres investisseurs providentiels. L’investissement de GreenSky est le premier à ce jour dans une entreprise du Canada atlantique.

Avec Fund IV, GreenSky se joint à un groupe de groupes de capital-risque canadiens qui ont récemment lancé ou obtenu du financement pour de nouveaux fonds d’investissement en démarrage.

Plus tôt cette année, l’entrepreneur de la côte Est Michael Brown et le cadre de la Banque Scotia Jonathan Sobey de la famille Sobey ont fondé LongShot Capital, une nouvelle entreprise conçue pour combler le déficit de financement à un stade précoce. En avril, le réseau d’investisseurs providentiels basé à Waterloo, Archangel, a obtenu 10 millions de dollars pour son nouveau groupe de fonds de démarrage, qu’Archangel a déclaré avoir lancé en réponse à COVID-19.

Photo de GreenSky Capital via Facebook

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires