France : la campagne de rappel vaccinal sera lancée dès septembre

En France, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que la campagne de rappel vaccinal contre le coronavirus sera lancée pour le mois prochain, avec principalement une reprise des vaccinations dans les maisons de retraite en mi-septembre.

Lancement de la troisième dose dans les Ehpad

Le chef du gouvernement  a déclaré dans la matinée sur RTL qu’à partir du 12-13 septembre, la campagne systématique redémarrera après le recueil du consentement pour les « troisièmes doses » dans les Ehpad. 

En fin de journée, Olivier Véran, le ministre de la Santé a déclaré qu’entre le 11 et le 15 septembre, un début de campagne aura lieu dans les maisons de retraite, à condition qu’elle puisse débuter dès le 11. Il a également précisé que sa durée sera de quatre semaines et prendra donc fin dans les Ehpad mi-octobre. 

Ouverture des prises de rendez-vous pour les autres publics lundi

Les autres publics touchés par cette possibilité de rappel, soit les 65 ans et plus, ainsi que les personnes à risques, l’ouverture des prises de rendez-vous sera dès lundi. Quant aux injections, elles pourront débuter dès le 1er septembre. Toutefois, Olivier Véran a souligné qu’entre l’administration de la précédente dose et la troisième, il doit y avoir un délai de six mois.

A découvrir également : La Thaïlande souhaite acheter des vaccins anti-COVID auprès des pays européens

Selon le ministre de la Santé :

« De sorte que pour une majorité des Français concernés, ça ne commencera que courant du mois d’octobre »

Rappel anti-COVID et vaccination contre la grippe

Le ministre a également précisé qu’après le 23 octobre, il sera possible d’effectuer en même temps ce rappel anti-COVID et la vaccination contre la grippe, qui débutera normalement à cette date. Une décision conforme à la recommandation de la Haute Autorité de santé.

Cette campagne de rappel concerne au total 18 millions de personnes, notamment celles auxquelles il est recommandé tous les ans de se vacciner contre la grippe.

Source : latribune.fr

Dans ses recommandations évoquées mardi, la HAS a toutefois précisé que son avis était « conditionné à la validation de ce rappel par l’agence européenne du médicament », car les approbations actuelles de mise sur le marché du rappel n’a pas encore été préconisée par l’Agence européenne des médicaments.

Un lancement de campagnes de rappel vaccinal comportant de sévères risques juridiques

Jeudi, la Commission européenne a rappelé que les pays de l’UE qui ont décidé de lancer des campagnes de rappel vaccinal contre le coronavirus pourraient encourir des risques juridiques sévères, dans la mesure où l’injection d’un rappel n’a pas encore été préconisée par l’AEM.

Avec la baisse au cours du temps de l’efficacité des vaccins anti-coronavirus, de nombreux pays, dont Israël ou les Etats-Unis, ont déjà lancé des campagnes vaccinales de rappel pour essayer de modérer les flambées épidémiques liées au variant Delta, très contagieux.

A voir aussi : Selon De Guindos, la Banque centrale européenne pourrait encore rehausser ses prévisions économiques

En France, plus de 48 millions de personnes ont reçu au moins une dose de première dose de vaccin et près de 42,5 millions ont reçu les deux doses.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des