Felix Health lève 10 millions de dollars dans un contexte de demande accrue de services de prescription virtuels axés sur les problèmes de santé stigmatisés


La start-up de technologie de la santé basée à Toronto, Felix Health, qui offre aux utilisateurs un accès à des traitements pour des problèmes de santé courants, mais souvent stigmatisés, a levé un financement de la série A de 10 millions de dollars canadiens.

Le tour était dirigé par le nouvel investisseur Whitecap Ventures. Les investisseurs précédents, Mantella Venture Partners, BrandProject et H Ventures ont également participé au tour. Suite à l’accord, qui a été conclu fin décembre, Russell Samuels, associé chez Whitecap Venture Partners, a rejoint le conseil d’administration de Felix Health.

«COVID a accéléré l’intérêt d’essayer les soins de santé virtuels pour les personnes qui étaient soit sur la clôture ou qui ne l’avaient peut-être pas fait auparavant.»

L’investissement intervient alors que la startup rapporte avoir multiplié par huit sa base de clients pendant la pandémie COVID-19, ce qui a un impact généralisé sur la demande de solutions de télésanté.

Felix permet aux utilisateurs de demander un diagnostic sur le site Web de l’entreprise en partageant leurs antécédents médicaux et leurs symptômes dans un quiz en ligne. Un médecin canadien agréé examinera ensuite les informations de manière confidentielle et pourra également discuter directement avec le patient via une plateforme de messagerie sécurisée. Le médecin délivrera une ordonnance, qui sera ensuite remplie et expédiée, avec un emballage discret, par une pharmacie agréée.

Felix a accaparé un segment spécifique du marché des soins de santé virtuels. Plutôt que de simplement faciliter les visites médicales avec des médecins généralistes, Felix propose un service de traitement de bout en bout pour les maux ou les besoins de santé courants, mais souvent stigmatisés, tels que la perte de cheveux, l’acné, le contrôle des naissances et les boutons de fièvre.

«Notre entreprise vise à donner aux gens les moyens de prendre le contrôle de leur santé et de leur bien-être. C’est vraiment une question d’accès, et il s’agit vraiment de briser les stigmates. C’est vraiment ce qui nous anime », a déclaré le PDG de Felix Health Kyle Zien à BetaKit.

CONNEXES: Comment le COVID-19 a ouvert la voie à un boom canadien des technologies de la santé

La plate-forme a été lancée en 2019 après que la startup ait obtenu un financement de 850000 $. Au moment où le financement a été initialement annoncé, le tour totalisait 750 000 $ et a été classé comme capital d’amorçage. Zien a déclaré à BetaKit que Felix avait ensuite levé 2,5 millions de dollars, que la société a décidé de classer comme sa ronde de démarrage, reclassifiant son investissement de 750000 dollars en tant que financement de pré-démarrage. Avec cette ronde de série A, Felix a levé 13,3 millions de dollars canadiens à ce jour.

La plateforme de la startup est actuellement disponible partout au Canada, sauf au Québec. La mise à disposition de la plateforme au Québec est une priorité clé pour Félix cette année, ce qui signifie que la plateforme est accessible aux utilisateurs francophones.

La santé virtuelle a été un marché brûlant pendant la pandémie COVID-19, de nombreuses startups du secteur ayant connu une croissance significative en raison de la hausse de la demande de solutions de santé à distance. Le nouvel accent mis sur les solutions de télésanté peut être vu dans Maple qui a levé 75 millions de dollars auprès de Loblaws et dans l’acquisition d’Adracare par WELL Health.

Zien a déclaré à BetaKit qu’avant même la pandémie, Felix se développait bien et avait atteint «une forte adéquation produit-marché». Le principal changement que le PDG a remarqué lorsque la pandémie a frappé est que les taux d’adoption se sont accélérés massivement, les gens étant soit forcés, soit devenus plus ouverts à essayer les soins virtuels.

« COVID a accéléré l’intérêt d’essayer les soins de santé virtuels pour les personnes qui étaient soit sur la clôture ou qui ne l’avaient peut-être pas fait auparavant », a déclaré Zien.

CONNEXES: La supergrappe de la technologie numérique investit 2,5 millions de dollars dans un nouveau projet de télésanté pour le soin des plaies

«Nous avons senti que [acceleration] dans toute l’entreprise à tous égards », a ajouté Zien. «Nous avons dépassé nos objectifs de croissance sur tout, des inscriptions aux clients en passant par les revenus.» Zien a refusé de divulguer les chiffres de croissance des revenus de la startup à BetaKit.

Il existe actuellement un certain nombre de fournisseurs de télésanté sur le marché, y compris des fournisseurs de soins virtuels tels que Maple et des startups de pharmacies en ligne telles que PocketPills et Pillway. Zien a reconnu que la demande accrue de solutions de télésanté conduirait inévitablement à un environnement plus compétitif, mais a déclaré qu’il considérait Felix comme jouant un rôle plus unique dans l’écosystème en se concentrant sur des catégories spécifiques de soins de santé.

La startup cherche également à ajouter de nouvelles catégories à sa plate-forme, y compris les traitements de santé mentale et de prophylaxie pré-exposition (PrEP), qui est un traitement préventif pour les personnes à risque de contracter le VIH.

Une autre priorité clé de Felix en 2021 sera de constituer son équipe actuelle de 17 personnes. La startup prévoit d’ajouter 20 à 25 membres cette année.

MISE À JOUR 16/02/2021: Cet article a été mis à jour pour indiquer que la PrEP est un traitement préventif pour les personnes à risque de contracter le VIH, plutôt qu’un traitement pour les personnes déjà vivant avec le VIH.

Image courtoisie Felix Health.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires