Espagne : les crypto-monnaies acceptées par 130 cafés

0
74

Régler des achats avec des crypto-monnaies est une pratique qui a du mal à se démocratiser. Bien que les monnaies numériques soient de plus en plus adoptées, il n’est pas toujours facile de les utiliser dans le commerce. La volatilité des cours ne sert pas toujours les intérêts des mineurs, et se servir des crypto-actifs peut vite devenir un cauchemar. Tout ceci n’a pas empêché les cafés espagnols d’adopter les crypto-monnaies comme nouvelles solutions de paiement.

Un pas majeur auprès des points marchands

La crypto-monnaie ne cesse de gagner de la popularité. Si de nombreux marchands hésitent toujours à sauter le pas, d’autres ont décidé de tester le potentiel de ces nouveaux modes de paiement. L’initiative vient de Cyclebit, une startup de la tech. Son objectif est simple : faciliter l’intégration des monnaies numériques, en utilisant les magasins comme « passerelles de crypto-monnaies ». L’initiative devrait inciter les propriétaires de crypto-monnaies à venir faire leurs achats auprès de ces points de vente. Le changement qu’apporte cette utilisation pourrait bien intéresser des commerçants, qui trouveront un nouvel argument en faveur des monnaies du web. L’idée commence à faire des adeptes. Le travail de Cyclebit voit la participation d’entreprises en Europe, mais également en Corée du Sud. La version imprimée d’Expansión, parue le 16 octobre 2018, laisse entendre que la technologie de paiement serait en train d’être déployée à Nostrum.

D’après le journal économique espagnol, ce serait un réseau de 130 cafés qui aurait accepté d’utiliser ce moyen de paiement en Espagne. Le pays, qui vient d’accepter les monnaies numériques, a aussi commencé à vendre du Bitcoin aux investisseurs, et mineurs locaux. Cyclebit opte pour une approche radicalement différente de ce que les autres entreprises exerçant dans le milieu ont choisi de faire. L’entreprise dispose déjà d’un écosystème fonctionnel, qui a été fourni par Ibox. Cette plateforme de paiement propose un canal multiple, sur lequel il est possible de gagner un chiffre d’affaires annuel conséquent.

Les premiers chiffres annoncés laissent entendre un montant environnant les un milliard de dollars. Le projet devrait, à terme, permettre à Cyclebit de convertir chaque dispositif connecté en point de vente. Ces derniers pourront être capables d’accepter les règlements en actifs cryptés.

Un départ difficile dans le reste du monde

Les équipes en charge du projet bénéficient aujourd’hui d’une expérience importante dans l’élaboration de chaînes de paiements à grande échelle. Bien que l’avancée opérée en Espagne soit majeure, les choses sont encore loin de suivre les espoirs de mineurs digitaux. En effet, la grande majorité des magasins n’acceptent toujours pas l’argent 2.0. Contrairement aux institutions qui ont fini par adopter ce nouveau système, la plupart des magasins européens continuent à miser sur la stabilité et la réputation des options de paiement traditionnelles. Les cartes, les chèques, tout comme les règlements en espèces, gardent ainsi leur place de privilégiés auprès des utilisateurs.

L’action de Cyclebit aidera pourtant les commerçants. Le projet vise la vulgarisation d’une application personnalisable, compatible avec les appareils sous iOS et Android. Entièrement gratuit, ce système serait notamment capable d’accepter les paiements réalisés depuis des portefeuilles cryptographiques. Il n’occulterait toutefois pas les opérations en provenance des banques traditionnelles. Cyclebit espère que cette approche favorisera la création de sources de revenus alternatives. La fidélisation des utilisateurs est aussi un élément important, qui serait un des avantages des protocoles d’intégration auprès les e-commerçants. Les outils mis au point offriront des solutions pratiques aux professionnels, qui pourront se reposer entièrement sur le modèle pour gérer les sorties ou les rentrées d’argent.

Stabiliser le cours des crypto-monnaies

Le moins que l’on puisse dire, c’est que, l’équipe Cyclebit a de l’ambition. Celle-ci a affirmé que l’infrastructure impacterait positivement sur la volatilité des monnaies numériques. L’adoption des méthodes de paiement simplifiées pourrait contribuer à démocratiser les actifs financiers. Selon l’entreprise, l’identité actuelle des crypto-monnaies n’est pas accessible à la majorité des consommateurs. Pour Cyclebit, les acheteurs sont encore nombreux à estimer que payer avec des monnaies cryptées n’est pas assez intéressant.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here