En comptant ses prévisions passagères, Ryanair entrevoit une « très forte reprise ».

Le directeur général de Ryanair a déclaré mardi dans une interview que la société avait relevé ses prévisions de trafics passagers à l’automne en raison de la « très forte reprise » des vols court-courriers en Europe.

Une très forte reprise pour Ryanair vers une expansion

Michael O’Leary a déclaré que la première compagnie aérienne à bas prix d’Europe s’attend désormais à transporter 10,5 millions de passagers par mois en septembre, octobre et novembre, contre 10 millions de passagers par mois estimés en juillet de l’année dernière.

Avant une conférence de presse à Bruxelles, il a affirmé que : « Tant qu’il n’y aura pas de développements défavorables liés au COVID, les choses sont parties pour une très forte reprise ».

Le PDG de la compagnie a également déclaré que le flux de passagers de Ryanair dépassera bientôt l’objectif d’août de 10,5 millions de passagers.

à lire aussi : PARIS : le CAC40 raccroche les 6.700 points pour la mi-séance.

Il a commenté que la capacité de vol du groupe devrait revenir aux niveaux d’activité d’avant la pandémie en octobre, contre près de 80 % en août et 90 % en septembre. Néanmoins, lorsque Ryanair a volé cet hiver, ses avions avaient en moyenne 15 à 20 % de sièges vides, contre 7 à 8 % avant la crise sanitaire.

Michael O’Leary a déclaré : « En hiver, les prix continueront d’augmenter, mais ils seront toujours inférieurs au prix (enregistré) avant COVID », tout en ajoutant qu’il ne s’attend pas à ce que les prix augmentent et revenir aux niveaux d’avant la pandémie avant l’été 2022.

Le PDG a déclaré que le groupe prévoyait de commander 100 à 200 avions MAX 10, qui est une variante du Boeing 737-MAX, et il espère parvenir à un accord sur le prix de l’avion avant l’été prochain.

Les transports aériens en plein reprise

Quant à Norwegian Airlines, la société aérienne a également signalé une augmentation des réservations mardi, et a déclaré qu’après avoir été protégée par la loi irlandaise et la faillite norvégienne l’année dernière, elle n’avait pas besoin de lever des fonds supplémentaires.

En outre, la compagnie aérienne allemande Lufthansa a déclaré mardi qu’elle générerait des flux de trésorerie positifs cet été.

Bonus : La résistance des marchés boursiers mondiaux face aux indicateurs inquiétants.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des