Docker aurait collecté 92 millions de dollars pour préparer son introduction en bourse

0
476

Alors qu’elle continue de passer d’une société de plateforme axée sur la technologie à une société de services axée sur les ventes, Docker collecte davantage de fonds pour alimenter cette expansion. Un dépôt auprès de la SEC montre en effet que Docker semble avoir collecté près de 92 millions de dollars sur un financement total évalué à 192 millions de dollars, ce qui constituerait facilement le financement le plus important de l’histoire de Docker.

Docker : La référence en conteneurs informatiques

À ses débuts, Docker était l’une des sociétés à la croissance la plus rapide dans l’informatique d’entreprise. Elle a rapidement modifié la façon dont les entreprises construisent et déploient leurs applications en facilitant l’utilisation de la technologie de conteneur par les développeurs. Pour comprendre l’importance des conteneurs dans la programmation moderne, il peut être utile d’expliquer ce qu’ils sont. En termes simples, il s’agit d’environnements d’applications virtuelles ne nécessitant pas de système d’exploitation. Dans le passé, ce type de fonctionnalité aurait été créé à l’aide de machines virtuelles, comprenant un logiciel, et un système d’exploitation. Les conteneurs, en revanche, sont plus efficaces. Parce qu’ils ne contiennent que l’application et les bibliothèques, les frameworks, etc. dont ils dépendent, vous pouvez en placer beaucoup sur un système d’exploitation hôte unique. Cela permet de garder les conteneurs petits, et les frais généraux extrêmement bas.

Les entreprises se tournent ainsi rapidement vers les conteneurs, car elles cherchent à améliorer leurs méthodes de développement et de gestion des logiciels, et ce, plus rapidement. Mais ils ne peuvent pas le faire seuls, et ont besoin de partenaires comme Docker pour les aider à faire cette transition. Avec chaque projet open source, les entreprises technologiques adoptent, et s’adaptent rapidement. Néanmoins, les grandes entreprises plus traditionnelles qui ne sont pas aussi férues de technologie se tourneront vers une société comme Docker pour les aider à gérer les projets développés avec les kits d’outils.

L’engouement de la société a cependant ralenti un peu après l’émergence de Kubernetes en tant que norme de facto pour la gestion du grand nombre de conteneurs requis par les grands ateliers de développement d’applications. Quel que soit le nombre, Docker a réussi à se repositionner après avoir apparemment perdu face à Kubernotes. «Docker s’est néanmoins discrètement transformé en une entreprise avec une croissance explosive des revenus et une communauté de développeurs de plusieurs millions», a déclaré Steve Singh, président-directeur général, à la suite du départ du fondateur.

«Notre stratégie est simple : toutes les grandes entreprises du monde se préparent à migrer massivement leurs applications et leur infrastructure vers le cloud. Cela place Docker au centre d’une formidable opportunité de croissance.» Docker s’est ainsi repositionné en tant que guide pour les grandes entreprises qui ont besoin d’aide pour passer des applications s’exécutant sur des machines virtuelles sur leurs propres serveurs à des conteneurs dans le cloud public.

L’introduction en bourse serait imminente

Ce montant de financement, à ce stade de l’histoire d’une start-up, fait penser que Docker envisage de lancer un blitz sur les ventes, et le marketing dans le monde entier. Tout cela en prévision d’une grosse vente ou d’une introduction en bourse (IPO) qui rapporterait les 334 millions de dollars investis par les investisseurs au sein de la société. Docker est déjà une «mine d’or» d’une valeur supérieure à un milliard de dollars. Et la dernière fois que Docker aurait réuni des capitaux remonte à la fin de 2017, lorsque le Wall Street Journal a découvert un document de dépôt de la Securities and Exchange Commission indiquant que la société avait collecté 60 millions de dollars sur un objectif de 75 millions de dollars. Les investisseurs de l’époque étaient notamment AME Cloud Ventures, Benchmark, Coatue Management, Goldman Sachs et Greylock Partners. À l’époque, cet investissement valorisait l’entreprise à 1,3 milliard de dollars.

Lors de la DockerCon 2018, Singh a déclaré aux journalistes que la société générait des «réservations à trois chiffres», une mesure notoirement vague de la performance logicielle, et que Docker espérait avoir un cash-flow positif d’ici le milieu de l’année prochaine. Compte tenu de l’ambiguïté du nouveau financement, il est difficile d’estimer combien Docker a collecté à ce jour. Les professionnels de la bourse estiment le chiffre à 334,7 millions de dollars, mais cela peut ne pas être exact.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here