Creative Destruction Lab ouvrira son site à Seattle cet automne


Creative Destruction Lab (CDL) s’est associé à la Foster School of Business de l’Université de Washington (UW) pour lancer CDL-Seattle, son troisième site aux États-Unis, cet automne.

Avec cette décision, CDL vise à étendre sa portée à la région de Seattle, que l’organisation a qualifiée de plaque tournante de la commercialisation de la technologie.

Le domaine de concentration du premier flux de CDL-Seattle devrait être la santé des calculs.

Fondé en 2012 à la Rotman School of Management de l’Université de Toronto, le CDL est un programme à but non lucratif axé sur les entreprises scientifiques et technologiques en phase d’amorçage «massivement évolutives» qui vise à jumeler des fondateurs avec des entrepreneurs et des investisseurs expérimentés.

CDL offre actuellement son programme d’accélération dans neuf villes, dont cinq au Canada: Toronto, Halifax, Montréal, Calgary et Vancouver. CDL-Seattle est en passe de devenir le 10e accélérateur de CDL et le troisième site de l’organisation aux États-Unis. Le hub propose déjà ses services à Atlanta, où il s’est étendu en 2019, et dans le Wisconsin. CDL possède également deux sites en Europe, à Oxford et à Paris.

Le domaine de concentration du premier flux de CDL-Seattle devrait être la santé des calculs. Ajay Agrawal, fondateur de CDL, a déclaré que la croissance de nouvelles applications d’apprentissage automatique axées sur l’amélioration de la santé humaine, ainsi que les innovations dans la technologie des capteurs « ont créé un flot de nouvelles opportunités entrepreneuriales qui profiteront à la société. »

Emer Dooley, responsable du site au CDL-Seattle, a déclaré que l’État de Washington possède «une incroyable expertise en cloud computing, en intelligence artificielle et en ML et un secteur biotechnologique dynamique», ajoutant que la région doit rapprocher les deux.

CONNEXES: Creative Destruction Lab lance officiellement le programme de récupération COVID-19

Le nouvel emplacement sera un partenariat entre Microsoft, l’UW College of Engineering, la Paul G. Allen School of Computer Science & Engineering et CoMotion, le centre d’innovation collaboratif d’UW.

«Je considère CDL comme un moteur pour la mise à l’échelle et le financement des entreprises de technologie profonde, qui soutient notre marque d’avoir une ‘mentalité d’innovation’», a déclaré Frank Hodge, doyen de la UW Foster School of Business.

Les candidatures pour le programme CDL de neuf mois sont ouvertes maintenant et les projets choisis débuteront cet automne.

Photo de l’Université de Washington via LinkedIn

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des