Coinbase exigera à ses utilisateurs régionaux de fournir des informations sur les destinataires lors des transferts cryptos d’ici début avril.

L’échange mondial de crypto-monnaie Coinbase a annoncé, le vendredi 25 mars, son intention de recueillir plus d’informations auprès de clients au Canada, à Singapour et au Japon. Ainsi, les clients de ces pays qui envoient de la crypto-monnaie en dehors de la plateforme Coinbase doivent bientôt fournir le nom et l’adresse du destinataire.

Les détails du destinataire pour se conformer aux réglementations locales

L’un des plus grands échanges de crypto-monnaie, Coinbase, a annoncé une nouvelle politique concernant les clients au Canada, au Japon et à Singapour qui envoient de la crypto-monnaie à une autre institution financière ou une autre plateforme que Coinbase. Cela en les obligeant à fournir le nom, l’adresse et le portefeuille de destination du destinataire. La bourse a envoyé des avis aux clients de ces pays, indiquant que nouvelle politique entrera en vigueur d’ici début avril dans le cadre de sa conformité face aux réglementations locales.

Pour les utilisateurs canadiens, l’envoi de plus de 1 000 $ CA (798 $) en crypto-monnaie à des entités financières ou à d’autres échanges de crypto-monnaie nécessitera le nom et l’adresse du destinataire, selon une FAQ fournie par Coinbase. Cela prendra effet à partir du 4 avril, a déclaré Coinbase, citant les règles du CANAFE du Canada comme raison du changement.

Pour les utilisateurs basés à Singapour, tous les transferts de crypto-monnaie depuis le portefeuille d’échange d’un utilisateur Coinbase vers une adresse externe nécessitent le nom complet et le pays de résidence du destinataire. La modification entrera en vigueur le 1er avrilCoinbase citant les réglementations locales à Singapour.

Quant aux utilisateurs japonais de la plateforme, tous les transferts d’actifs cryptographiques à des destinataires en dehors du Japon doivent inclure le nom, l’adresse et le portefeuille de destination du destinataire. Celle-ci entrera en vigueur le 1er avril. Coinbase a déclaré que l’imposition a été conclue dans le cadre du respect des règles établies par la Japan Cryptocurrency Exchange Association (JVCEA).

Bonus : Le protocole Anchor réduira progressivement l’intérêt APY de stablecoin UST.

La lutte contre la crypto-criminalité

La bourse Coinbase participe activement dans la lutte contre les activités illicites sur les crypto-monnaies.
En février 2021, Coinbase a rejoint Fidelity et Robinhood, pour des activités de négociation d’actifs numériques conformes aux règles mondiales de lutte contre le blanchiment d’argent (AML). Cela inclut « le travel rule » stipulant que toutes les transactions de crypto-monnaie dépassant un certain montant doivent être accompagnées d’informations d’identification.

Coinbase et d’autres sociétés de technologie financières ont annoncé le développement d’un moyen de se conformer aux réglementations fédérales en liant automatiquement les informations de l’expéditeur et du destinataire aux transactions de crypto-monnaie de 3 000 $ ou plus.

A découvrir : L’échange de crypto Coinbase propose désormais le staking de Cardano.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de