China Telecom mène la plus grande introduction en bourse de Shanghai cette année.

En début d’année, porté par Wall Street, le principal opérateur de téléphonie fixe en Chine a levé plus de 6 milliards d’euros lors de son introduction en bourse vendredi à Shanghai, puis a progressé de 35% lors de son premier jour de bourse.

China Telecom devient public

Après avoir été contraint de quitter Wall Street en janvier dernier en raison d’une concurrence féroce entre Pékin et Washington, China Telecom fait son entrée à la Bourse de Shanghai.

China Telecom, l’opérateur mobile n°2 a même réalisé la plus grande opération mondiale en 2021 à ce stade en finançant 6,25 milliards d’euros.

C’est mieux que les 4,62 milliards d’euros que Kuaishou Technology a levé à Hong Kong en février et il devient la deuxième plus grande société de partage de vidéos en Chine qui est juste derrière Bytedance le propriétaire de TikTok.

China Telecom a également déclaré que si elle exerçait l’option de surallocation, elle pourrait lever 1,1 milliards de dollars supplémentaires (940 millions d’euros).

à découvrir également : Etats-Unis : Facebook fait l’objet d’une nouvelle plainte de la part de la FTC pour antitrust.

Le cours de l’action China Telecom a été fixé à 4,53 yuans (0,60 euros).

Après avoir baissé en ouverture, il a rebondi et atteint plus de 6 yuans (+35 %) en clôture. Il a aussi progressé de 44 % par séance en déclenchant un choc temporaire et la négociation est suspendue.

Cette action intervient à un moment où de nombreuses sociétés chinoises aux États-Unis sont devenues publiques dans leur pays d’origine ces derniers mois.

Pour rappel, selon un décret de l’ancien président américain Donald Trump, China Telecom a dû quitter Wall Street en janvier, tout comme ses compatriotes rivaux China Mobile et China Unicom. Le texte interdit à tout citoyen américain d’investir dans des entreprises accusées de liens avec l’armée chinoise.

Vers des sanction pour l’application de réservation de véhicules avec chauffeur Didi

Depuis longtemps, la Chine a encouragé ses entreprises à se mondialiser, et l’une d’entre elles ont levé des fonds pour se développer aux États-Unis comme le Uber Chinois « Didi ». Mais dans un contexte de tensions croissantes avec Washington, notamment dans le domaine technique, Pékin encourage ses champions nationaux à s’introduire sur les bourses nationales (Shanghai, Shenzhen et Hong Kong).

Cependant, une application de réservation de voiture avec chauffeur Didi a été lancée aux États-Unis en juin en levant 3,7 milliards d’euros à la Bourse de New York. Une action qui n’a pas été approuvée par Pékin envisage des sanctions contre « China Uber ».

Bonus : Les actions de Marks & Spencer bondissent de 11% suite à une augmentation surprise des bénéfices.

China Mobile est déjà tout près de Hong Kong qui vise également la Bourse de Shanghai en tant qu’opérateur mobile et avec le plus grand nombre d’utilisateurs au monde. Quant à China Unicom, sa filiale à Hong Kong envisage d’introduire en bourse de Chine continentale.

Les opérateurs téléphoniques nationaux engagés dans la construction du plus grand réseau 5G au monde en Chine recherchent, en effet, des financements.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des