Celsius se déclare faillite en soumettant un bilan à New-York.

 

Celsius annonce le dépôt d’une demande de protection contre les faillites en vertu du chapitre 11 devant un tribunal de New York. La nouvelle survient seulement un mois après avoir gelé les retraits sur sa plateforme. Le prêteur crypto devient ainsi la dernière victime de la chute brutale du marché cryptographique.

Celsius sous le régime américain des faillites

Un jour plus tôt, le régulateur financier du Vermont a déclaré que la société de crypto-monnaie en difficulté était « gravement insolvable ». Le régulateur soulignait qu’il manquait d’actifs et de liquidités pour rembourser les titulaires de compte et les créanciers.

Les problèmes de la société crypto est apparu lorsqu’elle a suspendu les retraits en invoquant la volatilité du marché. Il a ensuite embauché des experts en restructuration pour les conseiller sur les questions financières. De plus, il y a même eu plusieurs licenciements au niveau de l’entreprise.

Les membres du comité spécialisé du conseil d’administration, ont déclaré : « Le dépôt d’aujourd’hui fait suite à la décision difficile mais nécessaire de Celsius le mois dernier de suspendre les retraits, swaps et transferts sur sa plateforme pour stabiliser son activité et protéger ses clients. Sans une pause, l’accélération des retraits aurait permis à certains clients, ceux qui ont été les premiers à agir, d’être payés en totalité tout en laissant d’autres attendre que Celsius récupère la valeur des activités de déploiement d’actifs illiquides ou à plus long terme avant de recevoir une reprise.« 

Selon le document, Celsius a estimé ses actifs et passifs entre 1 et 10 milliards de dollars. Cela avec plus de 100 000 créanciers. Elle a également déclaré qu’elle disposerait de 167 millions de dollars en espèces. En effet, elle les utiliserait pour effectuer certaines transactions dans le cadre du processus de restructuration. En outre, il a demandé au tribunal de lui permettre de poursuivre ses activités commerciales normales.

A lire également : La SEC prévoit d’exempter les sociétés de cryptographie de certaines lois sur les valeurs mobilières.

Le règlement des réclamations des clients dans le cadre des procédures de faillite.

Cependant, Celsius a souligné qu’il traiterait les réclamations des clients par le biais d’une procédure de mise en faillite. Par conséquent, il demanderait désormais au tribunal de reprendre les retraitsLe co-fondateur et PDG de Celsius, Alex Mashinsky, voulait autrefois informer les régulateurs américains du modèle commercial des prêteurs de crypto-monnaie. 

Il a déclaré que « C’est la bonne décision pour notre communauté et notre entreprise. « Je suis convaincu que lorsque nous regarderons en arrière l’histoire de Celsius, nous verrons cela comme un moment déterminant, où agir avec détermination et confiance a servi la communauté et renforcé l’avenir de l’entreprise.« 

Par ailleurs, Celsius n’est pas la première plateforme crypto qui s’est déclaré faillite. Voyager Digital, un autre prêteur crypto américain a déposé son bilan ce mois-ci après avoir suspendu les retraits et les dépôts. Vauld de Singapour, un petit prêteur, a également gelé les retraits ce mois-ci.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires