Bright + Early lance un fonds caritatif pour soutenir des lieux de travail diversifiés et inclusifs


Bright + Early a lancé un nouveau fonds qui contribuera aux organismes de bienfaisance qui soutiennent les personnes sous-représentées dans la main-d’œuvre technologique canadienne.

Le Fonds pour de meilleurs lieux de travail, comme on l’appelle, se concentrera spécifiquement sur le soutien des femmes, des personnes de couleur, en particulier des Noirs et des Autochtones, des personnes LGBTQ +, des immigrants et des réfugiés sur le marché du travail. Le fonds se concentrera spécifiquement sur les travailleurs de la technologie, dans la mesure du possible.

Bright + Early engage un pourcentage de ses ventes dans la nouvelle initiative, financée par ses activités de conseil en ressources humaines (RH) et en diversité, équité et inclusion (DEI). L’entreprise a pour objectif d’amasser 20 000 $ cette année.

«Le lancement du fonds Better Workplaces est un moyen de faire passer notre impact au niveau supérieur.»

Le fonds contribuera à un portefeuille d’organismes de bienfaisance qui soutiennent les groupes sous-représentés. Bright + Early travaille avec Give, une start-up de logiciels basée à Toronto qui crée et administre des portefeuilles de bienfaisance pour les particuliers et les entreprises. Donner la recherche et le contrôle des organismes de bienfaisance pour que Bright + Early contribue au financement.

«Notre mission est d’aider les fondateurs à créer des systèmes et des politiques RH enracinés dans l’humanité et l’équité, c’est pourquoi nous avons toujours été une entreprise axée sur l’impact social», a déclaré Nora Jenkins Townson, fondatrice et directrice de Bright + Early.

«Nous avons fait des dons ponctuels à des causes qui nous tiennent à cœur et fournissons des services pro-bono à des organisations comme la Black Health Alliance, mais le lancement du fonds Better Workplaces est un moyen de faire passer notre impact au niveau supérieur», a ajouté Townson.

Le lancement du fonds intervient à un moment où les femmes et les Canadiens du BIPOC sur le marché du travail ont été particulièrement touchés par l’impact disproportionné de la pandémie. Selon des données récentes de SAP Canada, près de la moitié des femmes du secteur canadien de la technologie ont signalé que leur croissance de carrière et leurs objectifs ont été retardés pendant la pandémie du COVID-19. Un autre rapport de la Chambre de commerce de l’Ontario a révélé que la pandémie a été particulièrement difficile pour les femmes racialisées, les femmes autochtones, les mères célibataires, les femmes à faible revenu, les femmes immigrantes, les femmes handicapées et les femmes vivant dans les régions rurales.

CONNEXES: Le rapport RH indique que les femmes sont toujours sous-représentées dans la technologie, montre les impacts du COVID-19

«Dans l’économie COVID, les groupes sous-représentés ont statistiquement moins bien réussi en ce qui concerne les licenciements, l’emploi et les opportunités perdues», a déclaré Townson. «En revanche, de nombreux domaines de l’industrie de la technologie se sont plutôt bien comportés pendant la pandémie. Nous pensons qu’il existe une grande opportunité pour ces entreprises de mener la reprise, et nous devrions nous concentrer sur ces groupes sous-représentés. »

Le nouveau fonds caritatif de Bright + Early représente la dernière d’une série d’initiatives d’écosystème lancées pour soutenir les travailleurs et les entrepreneurs sous-représentés au milieu du COVID-19.

Un groupe de femmes dirigeantes de Shopify a récemment lancé un groupe d’investisseurs providentiels visant à investir spécifiquement dans les femmes et les fondateurs non binaires. Les frères Sheldon James, Stephan James et Shamier Anderson ont également lancé récemment le Bay Mills Diversity Fund, axé sur le renforcement des investissements dans les fondateurs du BIPOC dans les marchés émergents du Canada.

L’année dernière, un certain nombre d’initiatives ont été lancées pour soutenir les travailleurs et les entrepreneurs sous-représentés, y compris un partenariat entre le Black Professionals in Tech Network et un certain nombre de grandes entreprises canadiennes qui se sont engagées à créer un espace plus favorable pour les professionnels de la technologie noirs au Canada.

Bright + Early a été lancé en 2017 en tant que cabinet de conseil en ressources humaines et est depuis devenu une équipe de 10 personnes. L’entreprise dispose d’une division de conseil DEI, avec un accent particulier sur l’équité des Noirs et des Autochtones sur le lieu de travail.

Bright + Early travaille actuellement avec des entreprises au Canada et aux États-Unis, notamment Mozilla, Mejuri, Juno College, BenchSci, Raw Signal Group et Humi, entre autres.

Source de l’image Unsplash. Photo par Christina @ wocintechchat.com.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers